Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Syndicat CGT AUTO INERGY DIVISION Groupe Plastic Omnium

Élection présidentielle française de 2017. Début: dimanche 23 avril Fin: dimanche 7 mai......

Élection présidentielle française de 2017.

Début:

 

                                       Dimanche
23 avril

                                                 Fin:

 

                                       Dimanche
7 mai

 

Blog SYNDICAT CGT AUTO INERGY DIVISION

GROUPE PLASTIC OMNIUM

http://cgtinergygroupeplasticomnium.over-blog.com/

Élection présidentielle française de 2017. Début: dimanche 23 avril Fin: dimanche 7 mai......

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Combien de gens : 156 + 93 Salariés AUTO INERGY DIVISION LavaL ( Groupe Plastic Omnium ). Combien de gens : 156 + 93 Salariés AUTO INERGY DIVISION LavaL ( Groupe Plastic Omnium ). Combien de gens : 156 + 93 Salariés AUTO INERGY DIVISION LavaL ( Groupe Plastic Omnium ).

Les licenciements

des salariés d’Inergy étaient-ils justifiés ?

 

France Bleu Mayenne : Décision des Prudhommes de LAVAL pour les Ex-Salariés d' Inergy , Commentaires de l'Avocat ...... Journal France Bleu Mayenne 7H00 FB Mayenne le journal du vendredi 20 janvier 2017 vendredi 20 janvier 2017 07:00 durée : 00:07:50 - Journal France Bleu Mayenne - Toute l'actualité en Mayenne présentée par la rédaction de France Bleu Mayenne Fichiers média 14818-20.01.2017-ITEMA_21203414-0.mp3 France Bleu Mayenne : Décision des Prudhommes de LAVAL pour les Ex-Salariés d' Inergy , Commentaires de l'Avocat ......

Les Blogs CGT AUTO INERGY DIVISION

Blog SYNDICAT CGT AUTO INERGY DIVISION GROUPE PLASTIC OMNIUM

Blog CGT AUTO INERGY DIVISION

Blog CGT CHSCT AUTO INERGY DIVISION

Blog CGT CE AUTO INERGY DIVISION LavaL

Combien de gens : 156 + 93 Salariés AUTO INERGY DIVISION LavaL ( Groupe Plastic Omnium ). Combien de gens : 156 + 93 Salariés AUTO INERGY DIVISION LavaL ( Groupe Plastic Omnium ). Combien de gens : 156 + 93 Salariés AUTO INERGY DIVISION LavaL ( Groupe Plastic Omnium ).
Combien de gens : 156 + 93 Salariés AUTO INERGY DIVISION LavaL ( Groupe Plastic Omnium ). Combien de gens : 156 + 93 Salariés AUTO INERGY DIVISION LavaL ( Groupe Plastic Omnium ). Combien de gens : 156 + 93 Salariés AUTO INERGY DIVISION LavaL ( Groupe Plastic Omnium ).
Combien de gens : 156 + 93 Salariés AUTO INERGY DIVISION LavaL ( Groupe Plastic Omnium ). Combien de gens : 156 + 93 Salariés AUTO INERGY DIVISION LavaL ( Groupe Plastic Omnium ). Combien de gens : 156 + 93 Salariés AUTO INERGY DIVISION LavaL ( Groupe Plastic Omnium ).

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Le Dessin du jour

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Venezuela. Le rouleau compresseur Maduro

Venezuela. Le rouleau compresseur Maduro

 

Le président Nicolás Maduro transformé en tank face à une femme vêtue aux couleurs du drapeau vénézuélien. Voilà comment le dessinateur Arcadio, du journal costaricain La Prensa Libre, représente la situation au Venezuela. Mercredi 19 avril, l’opposition a convoqué “la mère de toutes les marches qui a débouché sur de violents heurts, faisant plusieurs victimes.

“Nous avons vu un gouvernement semblable à une dictature du style de la Corée du Nord, avec une mise en scène incluant des miliciens armés par le président de la République avec 500 000 fusils”, explique l’universitaire Carmen Beatriz Fernández dans un entretien à Efecto Cocuyo, site vénézuélien critique vis-à-vis du gouvernement. “Ils ont fait appel, comme le font les dictatures, à la terreur ; ils ont montré le pouvoir du feu et la disposition à l’utiliser contre l’opposition au régime.”

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

La Reindustrialisation d'Inergy LavaL...(Groupe Plastic Omnium)...!!!Alors...!!!...c'est pour bientôt..????...La Reindustrialisation d'Inergy LavaL...(Groupe Plastic Omnium)...!!!Alors...!!!...c'est pour bientôt..????...La Reindustrialisation d'Inergy LavaL...(Groupe Plastic Omnium)...!!!Alors...!!!...c'est pour bientôt..????...

Les licenciements

des salariés d’Inergy

étaient-ils justifiés ?

 

Journal France Bleu Mayenne 7H00 FB Mayenne le journal du vendredi 20 janvier 2017 vendredi 20 janvier 2017 07:00 durée : 00:07:50 - Journal France Bleu Mayenne - Toute l'actualité en Mayenne présentée par la rédaction de France Bleu Mayenne Fichiers média 14818-20.01.2017-ITEMA_21203414-0.mp3 France Bleu Mayenne : Décision des Prudhommes de LAVAL pour les Ex-Salariés d' Inergy , Commentaires de l'Avocat ......

La Reindustrialisation d'Inergy LavaL...(Groupe Plastic Omnium)...!!!Alors...!!!...c'est pour bientôt..????...La Reindustrialisation d'Inergy LavaL...(Groupe Plastic Omnium)...!!!Alors...!!!...c'est pour bientôt..????...La Reindustrialisation d'Inergy LavaL...(Groupe Plastic Omnium)...!!!Alors...!!!...c'est pour bientôt..????...
La Reindustrialisation d'Inergy LavaL...(Groupe Plastic Omnium)...!!!Alors...!!!...c'est pour bientôt..????...La Reindustrialisation d'Inergy LavaL...(Groupe Plastic Omnium)...!!!Alors...!!!...c'est pour bientôt..????...La Reindustrialisation d'Inergy LavaL...(Groupe Plastic Omnium)...!!!Alors...!!!...c'est pour bientôt..????...
La Reindustrialisation d'Inergy LavaL...(Groupe Plastic Omnium)...!!!Alors...!!!...c'est pour bientôt..????...La Reindustrialisation d'Inergy LavaL...(Groupe Plastic Omnium)...!!!Alors...!!!...c'est pour bientôt..????...La Reindustrialisation d'Inergy LavaL...(Groupe Plastic Omnium)...!!!Alors...!!!...c'est pour bientôt..????...
La Reindustrialisation d'Inergy LavaL...(Groupe Plastic Omnium)...!!!Alors...!!!...c'est pour bientôt..????...

Voir les commentaires

Saint-Nazaire : Que retenir de la visite du patron de Fincantieri ?

Actualité

Saint-Nazaire : Que retenir de la visite du patron de Fincantieri ?

Giuseppe Bono, directeur général de Fincantieri, a réalisé mercredi 19 avril sa première visite à Saint-Nazaire dans le cadre du projet de reprise de STX France par le groupe public italien. Il a pu présenter les grandes lignes de l’opération au Comité d’entreprise, qui à compter du 13 avril, date de la réception des premiers documents envoyés par Fincantieri, a un mois pour donner son avis. Celui-ci sera purement consultatif mais symboliquement très important dans la mesure où l’accord conclu le 12 avril entre Fincantieri et l’Etat (actionnaire à 33% du chantier) laisse à ce dernier la possibilité de préempter les 66.7% de l’entreprise que le constructeur italien s’apprête à racheter au groupe sud-coréen STX Offshore & Shipbuilding. Selon l’accord conclu avec l’actuel gouvernement, Fincantieri ne conserverait dans un premier temps que 48% de ces parts, 12% étant cédés à DCNS et 6% à une fondation italienne, qui pourra vendre ses parts à son compatriote dans 8 ans.

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Défendre la démocratie face à la haine

Attentat des Champs-Elysées

Défendre la démocratie face à la haine

vendredi 21 avril 2017

Après le nouvel attentat survenu aux Champs-Elysées à Paris le 20 avril, la CGT tient à témoigner son soutien et sa solidarité à la famille du policier mortellement touché par cet acte barbare, ainsi qu’à ses collègues, gravement blessés et à toutes les victimes.

Alors que le pays est à nouveau endeuillé par un acte de violence, la CGT veut réaffirmer que les valeurs essentielles de notre démocratie et de notre République doivent être défendues au quotidien. Toutes les tentatives d’opposition entre les citoyens doivent être condamnées fermement.

Seul le respect de la démocratie peut servir de bouclier face à la barbarie. C’est la raison pour laquelle la CGT réaffirme son engagement pour la paix, la fraternité et la solidarité.

Montreuil, le 21 avril 2017

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

France. La danse rêveuse des candidats

 

Sous le crayon de Balaban, la présidentielle française devient follement poétique. Le dessinateur luxembourgeois revisite La Danse de Matisse. Résultat : une ronde rêveuse dans laquelle Hamon, Macron, Fillon, Le Pen et Mélenchon parviennent même à se donner la main.

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Un 1er-Mai de combat

Syndicalisme

Le 1er mai 2017 se tiendra entre les deux tours de l’élection présidentielle. Chacun peut mesurer le contexte et les enjeux qui risquent d’y être posés : à l’heure où sont écrites ces lignes, la présence de l’extrême droite au second tour, pour la deuxième fois en quinze ans, est assurée par tous les organismes de sondages.

Un 1er-Mai de combat
 
 

Le danger est de plus en plus réel et il n’est pas né de rien. Ses causes sont à chercher dans l’addition de décennies de politiques tournées vers la satisfaction des actionnaires, du grand patronat, de l’argent pour l’argent, d’affairisme, de magouilles et de petits arrangements dans les salons huppés de l’entre soi.

Cela fait des années que certains crient au loup alors qu’ils n’ont rien fait pour l’empêcher de s’installer devant la bergerie.

La CGT, elle, n’a pas attendu cette impasse pour combattre l’extrême droite. Ce combat est même inscrit dans notre histoire : antifascistes hier, antifascistes aujourd’hui, nous serons bien évidemment antifascistes demain !

Mais au-delà de ce combat, n’est-il pas grand temps d’en finir avec les choix politiques qui ouvrent la voie au pire ? Les politiques d’austérité, la déconstruction méthodique des services publics, l’appauvrissement culturel, l’accroissement des inégalités sociales, le pillage des pays dits « pauvres », les aventures militaires désastreuses ?

Il nous faut penser un nouveau cadre de développement de l’humanité et l’imposer par nos luttes. C’est là l’enjeu de ce 1er Mai, qui sera celui du combat pour la justice sociale, pour la solidarité internationale, la paix et un autre futur que celui qu’on souhaite nous imposer.

Laurent Pagnier

Secrétaire de l’Urif-CGT

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

La démocratie plus forte que la terreur

Attentats

L’assassinat terroriste d’un policier jeudi soir à Paris sur les Champs-Élysées à quelques heures du scrutin présidentiel ne saurait détourner la société de la défense de la démocratie et de ses aspirations sociales. Au-delà de toute la compassion que nous exprimons ici aux victimes et à leurs proches, l’heure est aussi à la raison.

La démocratie plus forte que la terreur
 
 

Le tueur ne s’y est pas trompé en choisissant la cible, le lieu, le moment du meurtre. À moins de trois jours de l’élection présidentielle, tandis que les candidats se succédaient sur le plateau de France 2, l’agresseur a tué un policier d’une balle dans la tête et en a blessé deux autres sur les Champs-Élysées à Paris, avant d’être tué à son tour. Une touriste a elle aussi été blessée. Au-delà de toute la compassion que nous exprimons pour les victimes et pour leurs proches, l’acte terroriste doit aussi appeler à la réflexion, et à la lucidité. À l’heure où nous publions ces lignes, l’enquête est en cours. Mais déjà l’Organisation de l’État islamique (OEI) a revendiqué l’attentat, que ce soit vrai ou non.

 

Après les différentes arrestations de ces derniers mois et de ces derniers jours en France, qui ont permis de déjouer d’autres attentats, après les attentats commis au sud de la Méditerranée et dans plusieurs capitales européennes, les meurtriers ont choisi de cibler la police. Mais au-delà de la stratégie propre de l’OEI, tandis que se clôt la campagne, le tueur et ceux dont il s’est inspiré – ou qui ont commandité – en réveillant la terreur, espérait faire de la peur le moteur d’un scrutin qui ne serait plus dès lors guidé par la raison ni les espoirs, mais par des affects morbides sinon mortifères pour la société et son avenir. Sa finalité : non seulement tenter de toucher au cœur la démocratie, mais aussi, en même temps, de dévoyer les aspirations démocratiques et sociales vers un consensus d’abord prétendument identitaire inscrit dans un état de guerre qui délégitimerait toute aspiration populaire ; de tendre un piège à la société en inscrivant le moment électoral dans le leurre d’une guerre des civilisations.

Certains candidats ne s’y trompent pas qui mettent en avant l’idée d’une guerre de cette nature.

Refuser la division de la société

Annonçant interrompre sa campagne, Marine Le Pen a pourtant fait campagne, en choisissant de faire depuis son QG une déclaration d’une rare virulence, dénonçant de façon essentialiste une attaque contre la France non pour ce qu’elle ferait, mais pour ce qu’elle serait, et présentant un programme sécuritaire et guerrier où derrière ce qu’elle nomme « terrorisme islamiste » elle s’en prend à une partie de la société où « pulluleraient » ses propagateurs.

Toujours dans le quatuor de tête des sondages – en dépit d’un taux d’indécision inédit –, mais en relative perte de vitesse quant à son programme économique – où le patronat bénéficie d’une place privilégiée – et après ses propos sur l’irresponsabilité de la France dans la rafle du Vél d’Hiv’ durant l’occupation nazie, qui fleurent mauvais les provocations paternelles et défont le ripolinage de l’organisation d’extrême droite, elle réévoque la fermeture des frontières – et donc l’isolement national –, stigmatise l’immigration et redéploie une vision de la laïcité qui cible essentiellement la place de l’islam en France. Les propos de son concurrent François Fillon sur le « fondamentalisme islamique », lui qui s’appuie sans réserve sur les propagateurs du refus du droit de tous et toutes au mariage de leur choix, ne sont de ce point de vue guère éloignés.

Le danger est grand dès lors d’une division de la société. Sur des bases ethnico-confessionnelles.

Défendre la démocratie et les aspirations populaires

Il s’avère donc urgent, au-delà de la nécessaire réflexion sur la politique étrangère de la France, de refuser une telle vision de la société et de la démocratie. De refuser de ne plus débattre librement. De refuser de voir réduite au silence toute volonté de changement et de sortie d’une politique austéritaire et inégalitaire. De refuser de rendre la lutte illégitime.

Les enjeux de cette élection demeurent, lorsque des candidats défendent la poursuite ou l’accélération des politiques qui conduisent à l’impasse pour des millions de salariés, de privés d’emploi, de retraités, de jeunes, de femmes. Les dossiers de l’emploi, de la précarisation et de la tubérisation imposées au bénéfice d’actionnaires toujours plus riches, les dossiers du partage des richesses, de l’organisation et du temps de travail, de la reconquête de l’industrie, du développement des services publics, de moyens pour l’école, la santé, l’accès à la culture… sont toujours à l’ordre du jour. Et les terroristes ne doivent pas parvenir à nous en détourner.

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Hébergé par Overblog