Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Syndicat CGT AUTO INERGY DIVISION Groupe Plastic Omnium

DANS L’AUTOMOBILE, ÇA ROULE POUR LA CONSTRUCTION, ÇA CALE POUR L’EMPLOI

DANS L’AUTOMOBILE, ÇA ROULE POUR LA CONSTRUCTION, ÇA CALE POUR L’EMPLOI

RÉGION. L’annonce est arrivée ce vendredi matin alors que se tenait au conseil régional le cinquième Comité régional de la filière automobile, élargi à la grande région Hauts-de-France. L’usine maubeugeoise de Renault (MCA) a en effet annoncé le recrutement prochain de 67 personnes en CDI. Le volume de production des Kangoo chez MCA a progressé de 20 % depuis 2012.

Après le retour de croissance de 2015, la première région de production automobile française, avec 627 000 véhicules produits en 2016 (600 173 en 2015) dans sept sites industriels majeurs, a bien retrouvé des couleurs longtemps ternies.

Et avec l’intégration de la Picardie au pôle automobile régional, c’est un apport stratégique de centres de recherche et développement (Faurecia à Méru, Plastic Omnium à Venette) qui complète notre filière.

 

Se maintenir en région

Plus de 2 milliards d’euros ont été investis dans l’automobile régionale depuis la création du Pôle automobile en 2011, à une époque où la filière s’inquiétait sérieusement pour son avenir. La structuration de la filière, la mise en places de formations, de programmes de soutiens aux entreprises (Asparance), d’aides à l’innovation ont permis aux constructeurs et sous-traitants de s’adapter, d’être plus compétitifs, et aux sites de se maintenir en région.

Aujourd’hui, Douai est devenue l‘usine « premium » de Renault, avec Talisman, Espace et nouveau Scenic. Sevelnord a du travail pour 7 à 10 ans avec la gamme K Zéro. Toyota se prépare à accueillir une nouvelle production. Seules les productions de boîtes de vitesses et moteurs sont légèrement en retrait.

 

Explosion de l’intérim

Mais comme le révèle une étude de la Banque de France, alors que le chiffre d’affaires de la filière a bondi de 14 % en 2015, le rendement de l’outil productif est en recul de 16 % sur quatre ans. L’obsession de la compétitivité est toujours au cœur des débats.

Avec des incidences paradoxales sur l’emploi. L’automobile régionale a perdu plus de 5 000 postes en sept ans. L’apparente stabilité actuelle des effectifs (- 0,1 % en 2015) est occultée par l’explosion de l’emploi intérimaire. Sur les 3 482 salariés de l’usine Renault Douai, 2 200 sont des intérimaires. À Sevelnord, on a recruté 500 intérimaires, mais supprimé 133 postes. Une précarisation globale qui laisse à penser que la filière est loin d’avoir terminé sa réorganisation.

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

commentaires

Hébergé par Overblog