Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Syndicat CGT AUTO INERGY DIVISION Groupe Plastic Omnium

Economie - Présidentielle : les patrons réclament la retraite à 65 ans

Economie - Présidentielle : les patrons réclament la retraite à 65 ans

Costume bleu, chemise blanche, cravate rouge. Mardi, Pierre Gattaz, le président du Medef, a présenté les doléances du patronat aux candidats à l'élection présidentielle, qui seront reçus pour discuter de leurs programmes à Paris les 21, 28 mars et 5 avril.

Ces « réformes à mener pour la France de demain » se résument par un triptyque : moins de charges sociales pour améliorer la compétitivité des entreprises, moins de dépenses publiques et une refonte du modèle social. Le Medef demande notamment aux candidats de se positionner en faveur d'une retraite à 65 ans, « parce que, insiste Pierre Gattaz, il y a toujours plus de retraités qui vivent plus longtemps pendant que le nombre d'actifs, lui, stagne ».

Pour garantir la pérennité de notre système de retraite, « il faut aussi en réformer le financement pour en baisser le coût de 30 Mds€ », explique de son côté Jean-Pierre Letartre, président de la commission 2020, Faire gagner la France. Et de poursuivre, concernant le financement de la protection sociale : « D'accord pour cotiser pour tout ce qui concerne le travail, mais l'assurance maladie et celle de la famille doivent être financées par l'impôt. »

Augmenter la TVA

Côté coût du travail et fiscalité, le patronat milite pour une hausse de la TVA, qui ferait passer le taux principal de 19,6 % à 21,6 %. « La TVA en France est en dessous de la moyenne européenne », plaide Pierre Gattaz, qui demande aussi une baisse à 22 % de l'impôt sur les sociétés dont, dit-il, le taux est le plus élevé d'Europe (33 %), ainsi qu'un plafonnement des taxes locales.

Enfin, dans le « chambouletout », proposé par Pierre Gattaz, figure en bonne place la suppression des communes et des départements pour ne conserver que les intercommunalités et régions.

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

commentaires

Hébergé par Overblog