Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Syndicat CGT AUTO INERGY DIVISION Groupe Plastic Omnium

Les retraités syndiqués à la CGT ont tenu leur 11ème congrès

 

 
L’Union confédérale des retraités CGT (UCR-CGT) a réuni la semaine dernière plus de 400 délégués représentant plus de 100.000 syndiqués retraités pour son 11ème congrès au Palais des congrès de Bordeaux-Lac .
 
Secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez a passé la journée du 16 mars à l’écoute des congressistes. Dans son intervention, il a rappelé comment la CGT, actifs et retraités réunis, a joué un rôle prépondérant dans l’opposition à la Loi Travail qui est passée sans vote en utilisant le 49-3. « Nous ne sommes pas indifférents à l’issue des élections politiques du printemps, mais nous comptons avant tout sur une intervention syndicale efficace. Car nous avons d’énormes responsabilités face à ceux qui ne nous proposent que de la résignation» a-t-il déclaré aux congressistes retraités. Un avis très largement partagé par ces derniers.
 
Dans son rapport d’orientation , François Thiery-Cherrier, réélu vendredi au poste de secrétaire général de l’UCR-CGT, a rappelé que la perte de pouvoir d’achat des retraites enregistrée depuis de nombreux années supposait que l’on procède à un relèvement minimum des pensions de 300€ nets par mois en guise de rattrapage afin qu’il n’y ait plus de retraite inférieure au SMIC . Parlant de cette population retraitée, il l’a présentée comme « une force, une chance et non un fardeau car il s’agit d’une population active dans tout ce qui fait société », notamment dans le mouvement associatif.
On sait aussi qu'Emmanuel Macron veut faire évoluer notre système de retraite solidaire et intergénérationnel par répartition vers un système par points beaucoup plus individualisé. On sait enfin que Marine Le Pen n’a de cesse d’opposer les Français aux immigrés, c'est-à-dire les exploités entre eux pour assouvir la soif de dividendes des actionnaires et du patronat. On attend donc de voir si Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon aborderont les revendications spécifiques des retraités ce soir, ce qui ne fut guère le cas lors de leurs discours du week-end. Ils auraient tort d’oublier ainsi près du quart de la population française. D’autant que, chez les retraités, la participation aux votes est toujours plus élevée que la moyenne nationale.
 
On sait que François Fillon veut faire remonter à 65 ans l’âge du départ en retraite et qu’il préconise aussi le non remboursement de nombreux soins dans le cadre d’un programme d’austérité emprunté à Margareth Thatcher. A Bordeaux, plusieurs intervenants ont rappelé que cette politique a beaucoup appauvri les travailleurs britanniques au point que la pension de retraite moyenne n’est plus que de 120€ par semaine outre Manche contre 225€ en Irlande, a-t-il été dit à ce congrès.
 
On ignore si le débat prévu ce soir sur TF1 entre cinq candidats à l’élection présidentielle(1) évoquera la situation des retraités. A Bordeaux, de nombreux intervenants ont parlé avec inquiétude des sujets comme le blocage des pensions. Elle est vécue comme une violence sociale depuis plusieurs années avec François Hollande à l’Elysée. Surtout que les retraités voient certaines de leurs dépenses augmenter avec les dépassements d’honoraires médicaux non remboursés par la Sécurité sociale. Parallèlement, l’accès aux soins est rendu plus difficile avec la progression des déserts médicaux qui ne touchent pas que les cantons ruraux mais aussi les petites villes et certains quartiers populaires dans les grandes banlieues.
 

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

commentaires

Hébergé par Overblog