Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Syndicat CGT AUTO INERGY DIVISION Groupe Plastic Omnium

Sochaux - Mutuelle du groupe PSA CGT : « PSA doit revoir sa copie »

Un projet d’accord instituant de nouvelles dispositions pour la mutuelle d’entreprise (Vitali) hérisse la CGT retraités de PSA Sochaux. Explications.

Bruno Lemerle : « Il faut ajouter ceux qui vont être touchés par les nouvelles mesures, aujourd’hui comme actifs, demain comme retraités ».  Photo d’archives Lionel VADAM
 
 

« Il faut ajouter ceux qui vont être touchés par les nouvelles mesures, aujourd’hui comme actifs, demain comme retraités ». Photo d’archives Lionel VADAM

 

Le prochain CCE de PSA risque d’être animé. En tout cas, la CGT entend bien y donner de la voix. Motif de son courroux : un projet d’accord instituant de nouvelles dispositions pour la mutuelle d’entreprise Vitali.

« De nombreux retraités de PSA sont restés adhérents de cette mutuelle d’entreprise et vont être touchés par ces modifications », assure Bruno Lemerle, responsable de la section des retraités PSA. « En l’état actuel du projet, ils auraient à subir à la fois la hausse de leur cotisation, et la baisse de leurs prestations. L’impact sur les retraités sera plus important que pour les salariés PSA en activité puisque les premiers paient intégralement le montant de la cotisation, sans la prise en charge de 50 % par l’employeur ».

Les « modifications » évoquées par Bruno Lemerle reposent, d’une part sur l’instauration, par le précédent gouvernement, d’une taxation supplémentaire de 7 % sur les contrats dits « non responsables », celle-ci passant de 13,27 % à 20,27 % au 1er janvier 2018, d’autre part sur le dispositif Puma (Protection universelle maladie) qui va attribuer à chacun un numéro de Sécurité sociale faisant évoluer la notion de conjoint à charge au 1er janvier 2020.

« En rupture avec les principes de solidarité »

« Alors que les dépassements d’honoraires se multiplient chez les spécialistes, les chirurgiens, etc., l’ancien gouvernement n’a pas décidé d’interdire ou de limiter ces dépassements, mais de taxer les mutuelles qui les remboursent au-delà de certaines limites », dénonce Bruno Lemerle. « Il a préféré s’en prendre aux malades plutôt qu’aux abus de certaines professions médicales. »

Il ajoute : « Plus fondamentalement, les retraités CGT de PSA Sochaux dénoncent le désengagement de la Sécurité sociale qui amène les mutuelles à assurer une place grandissante dans les remboursements de soins, en rupture avec les principes de solidarité. Si, à la Sécu, chacun cotise proportionnellement à ses revenus, ce n’est pas le cas avec les mutuelles, qui pratiquent des cotisations forfaitaires ou par tranches d’âge ». La CGT de PSA Sochaux demande à la direction du groupe automobile de « revoir sa copie ». La suite le 27 juin.

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

commentaires

Hébergé par Overblog