Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Syndicat CGT AUTO INERGY DIVISION Groupe Plastic Omnium

Argenteuil : la CGT veut délocaliser Dassault Aviation à… Saint-Ouen-l’Aumône

Argenteuil, le 29 juin 2017. Des membres du bureau exécutif de la CGT Dassault Aviation d’Argenteuil ont élaboré le projet d’usine nouvelle à Saint-Ouen-l’Aumône. LP/M. Len
 

Pour sauver l’usine de l’avionneur, le syndicat propose à sa direction la construction d’un site plus moderne et mieux situé. Coût du projet : 27 M€.

La fermeture programmée de l’usine Semperit d’Argenteuil fait douloureusement écho chez les salariés de Dassault Aviation. Comme les ouvriers de Semperit, qui ont vu leurs conditions de travail se dégrader ces dix dernières années mais surtout des commandes leur passer sous le nez au bénéfice de la Pologne, les syndicalistes CGT de l’avionneur hument déjà la fin d’une histoire.

Si la direction de Dassault Aviation nie fermement toute fermeture du site d’Argenteuil, spécialisé dans l’assemblage du fuselage des avions militaires et d’affaires, la CGT n’en croit rien. Vendredi, un expert-comptable diligenté par le comité central d’entreprise s’est d’ailleurs rendu sur place pour constater de lui-même l’activité du site particulièrement impacté par le plan de transformation des usines françaises de Dassault Aviation.

 

Mais en attendant, la CGT a décidé de ne pas faire grève… et elle a trouvé une alternative à la lutte plutôt surprenante. Les cégétistes ont élaboré leur propre projet de délocalisation d’usine, à quelques kilomètres au nord, à Saint-Ouen-l’Aumône. Du (presque) jamais vu en France.

Face à des locaux vieillissants, peu adaptés aux modes de production futurs et au loyer élevé (10 M€ annuels), ils proposent une usine nouvelle « mieux située », « mieux conçue », « plus moderne » et conjuguant « les intérêts des salariés et de l’entreprise ». Son coût estimé : 27 M€. Sa surface : 100 000 m2, dont un campus Dassault Aviation de 500 m2 dédié à la recherche et développement, ainsi qu’à la formation des salariés. Elle pourrait accueillir entre 700 et 1 000 salariés, pour une cadence mensuelle d’un à quatre Rafale et d’un à dix Falcon.

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

commentaires

Hébergé par Overblog