Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Syndicat CGT AUTO INERGY DIVISION Groupe Plastic Omnium

Le clin d'oeil de la CGT aux prêtres qui «travaillent» le dimanche

Le clin d'oeil de la CGT aux prêtres qui «travaillent» le dimanche
 

Pour sa campagne de lutte contre le travail dominical, la Fédération CGT Commerce et Services a eu l'idée de mettre en scène un prêtre et indique qu'il est «obligé de bosser» le dimanche. Un clin d'oeil humoristique rappelant certaines convergences entre l'Église et les syndicats sur les questions sociales.

Les voies du Seigneur sont impénétrables. Alors que la CGT a lancé une campagne contre le travail du dimanche, et publié six affiches pour évoquer des situations concrètes, l'une d'entre elles fait particulièrement réagir ces derniers jours: un prêtre, que la légende décrit comme «obligé de bosser» le dimanche.

Jointe par Le Figaro, la Fédération CGT du Commerce et des Services explique la genèse de la campagne de publicité: «nous avions créé un forum de débat contre le travail dominical et décidé de nous inspirer des internautes pour notre communication sur le sujet. Parmi les réactions, une jeune femme qui déclarait préférer aller à la messe que travailler le dimanche». Considérant l'argument légitime, le syndicat n'a pas hésité à s'en servir, et a adopté le point de vue du prêtre, qui lui, ne peut se dérober au travail dominical. Largement partagée sur les réseaux sociaux, l'image a également fait réagir certains intéressés:

Accueillie avec méfiance par certains croyants, mais vue comme un «clin d'oeil complice» par plusieurs prêtres, la campagne de la CGT a surtout pour objectif de lutter contre les effets de la loi Macron adoptée en août 2015, et qui a facilité le travail dominical en élargissant les autorisations administratives dans les zones touristiques, et en donnant plus de latitude aux maires pour fixer le nombre de dimanches travaillés. Chacune des affiches de la CGT souligne à ce titre que le repos dominical était garanti depuis 1906 et l'adoption de la loi Sarrier.

Un front commun entre Église et syndicat sur le repos dominical

L'Abbé Pierre-Hervé Grosjean trouve le clin d'oeil «sympathique pour le clergé», mais précise qu'être prêtre est moins un métier qu'une consécration: «nous n'avons pas d'horaires, pas de temps de travail: nous servons». Ainsi, malgré leur charge de travail souvent écrasante, les prêtres «ne sont pas à plaindre». Mais sur le fond du sujet, il se dit en accord avec le message de la CGT: «nous partageons avec certains syndicats et responsables politiques divers le souci de préserver des espaces de gratuité, de repos légitime». Et invoque la doctrine sociale de l'Église, qui a toujours prôné le repos dominical.

De son côté, la CGT «assume totalement le lien avec l'Église sur cette question»: «Le dimanche doit pouvoir être un moment en famille, en société», ajoute-t-on à la Centrale, quelle que soit l'activité non professionnelle que les gens choisissent. Le repos du dimanche, c'est sacré.

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Hébergé par Overblog