Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Syndicat CGT AUTO INERGY DIVISION Groupe Plastic Omnium

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>
L'info...CGT Inergy...vacances en vue...

Les Blogs CGT INERGY Automotive Systems

Blog SYNDICAT CGT INERGY GROUPE PLASTIC OMNIUM

http://cgtinergygroupeplasticomnium.over-blog.com/

Blog CGT INERGY Automotive Systems

http://cgtinergy.over-blog.com/

Blog CHSCT INERGY Automotive Systems

http://chsctcgtinergy.over-blog.com/

Blog CE INERGY LAVAL

http://ceinergy.over-blog.com/

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Nespresso : l’accueil de Clooney énerve...

Nespresso : l’accueil de Clooney énerve

La venue de l’acteur dans une boutique pour promouvoir la marque a été l’une des causes d’une grève spontanée.

La visite de George Clooney dans la boutique Nespresso des Champs-Élysées la semaine dernière est loin d’avoir provoqué l’hystérie chez les employés. Après la venue de l’acteur à une exposition dans la boutique, le mardi, une dizaine d’entre eux se sont mis en grève le samedi suivant. Ils ont en effet eu du mal à digérer les efforts menés par la direction pour la venue de la star. « Ils ont fait en une demi-journée des aménagements que l’on demandait depuis des mois », s’indigne Léo Andres, délégué du personnel CGT de la boutique, qui évoque notamment des lenteurs informatiques non résolues.

Mais selon la directrice des ressources humaines Sophie Coustaury, la direction avait déjà lancé des plans d’action pour résoudre ces problèmes dus à l’utilisation d’un nouveau système depuis quelques semaines. Samedi dernier, l’agression verbale d’une employée par un client excédé par l’attente due aux lenteurs du système informatique a certainement été l’élément qui a poussé une dizaine de salariés à se mettre en grève.

Ces deux événements la même semaine les ont fait «craquer», relève un communiqué de la CGT. Yasmine Cissokho, déléguée syndicale CGT, dénonce en outre les conditions de travail chez Nespresso : «Les managers et la direction mettent la pression sur les salariés. Et de plus, ces derniers sont en sous-effectif et ne peuvent par conséquent pas toujours prendre leurs pauses dues.»

Suite à la grève de samedi dernier, la CGT a obtenu une rencontre avec la direction aujourd’hui en début d’après-midi. Les deux principales revendications : résoudre les problèmes informatiques et exiger plus d’accompagnement et de soutien de la part des managers.

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Syndicat CGT INERGY  Groupe Plastic Omnium  « La UNE  De L’Après Midi… »...

Syndicat CGT INERGY

Groupe Plastic Omnium

« La UNE

De L’Après Midi… »

France

La direction de la Française de Mécanique, filiale de Renault et PSA, et trois des cinq syndicats représentatifs ont signé un accord destiné à « améliorer la performance industrielle et économique », a annoncé le groupe dans un communiqué. L’accord, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2014, permet « d’assurer la pérennité de l’activité et de sécuriser l’emploi sur le site » de fabrication de moteurs à Douvrin (Pas-de-Calais), où travaillent environ 3 000 personnes à plein temps, mais aussi « d’être en position de prétendre à de nouveaux projets ». (AFP)

« Nous déployons un important programme de restructuration en France et en Allemagne, ainsi qu’en Espagne et au Portugal », a expliqué Yann Delabrière, président de Faurecia, précisant que les effets de ce plan devraient se voir dans les comptes au second semestre. L’équipementier table sur des réductions de coûts fixes de 50 millions d’euros dès 2013 et de 100 millions en 2014. (AFP)

Le chiffre d’affaires de Renault s’est établi à 20,44 milliards d’euros au premier semestre, en baisse de 0,9 %, et sa marge opérationnelle à 583 millions d’euros (2,9 % du chiffre d’affaires ; + 0,4 point), en hausse de 14,8 %. Le résultat d’exploitation du groupe s’est révélé négatif de 249 millions d’euros (contre un profit de 545 millions d’euros au premier semestre 2012), après prise en compte de produits et de charges d’exploitation à hauteur de 832 millions d’euros. Renault a notamment enregistré une provision de 512 millions d’euros qui lui permet de couvrir la totalité de son exposition en Iran. Son résultat net s’est établi à 97 millions d’euros et son résultat net part du groupe à 39 millions d’euros. Pour 2013, le groupe compte toujours augmenter ses immatriculations mondiales, dégager une marge opérationnelle de l’automobile positive et générer un flux de trésorerie opérationnel de l’automobile positif. (Communiqué de presse Renault)

International

Le nombre d’automobiles importées en Chine au premier semestre s’est établi à 526 000 unités, en baisse de 10,7 %. (Gasgoo.com)

Peugeot Croatie a fait appel aux talents du peintre et graphiste croate Boris Bucan dans un but humanitaire. La marque au Lion s’est en effet associée à l’Office du Déminage et à l’Ambassade de France en Croatie pour concevoir un modèle unique qui sera vendu aux enchères. Le fruit de la vente sera utilisé pour le déminage d’une partie du pays, qui a été ravagé par la guerre dans la première partie des années 1990. (Autoplus.fr)

Le groupe français CFAO, spécialisé dans la distribution automobile et pharmaceutique en Afrique et dans les DOM-TOM a annoncé le 25 juillet qu’il ne pourrait pas tenir une partie de ses objectifs pour 2013, après la faible performance réalisée par sa division automobile en Algérie au deuxième trimestre. « Au vu des tendances des activités observées depuis le début de l’année, CFAO ne souhaite pas confirmer les indications données pour 2013 [...], en particulier la réalisation d’une croissance du chiffre d’affaires de 5,4 % et d’une marge opérationnelle courante d’environ 8 % », a-t-il indiqué dans un communiqué. (AFP

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Loi ESS  Un engagement qui va dans le bon sens mais il faut aller plus loin !...

Loi ESS

Un engagement qui va dans le bon sens mais il faut aller plus loin !

La CGT prend acte positivement de la perspective de la loi portant reconnaissance de l’Économie Sociale et Solidaire pour aider au développement du secteur et à sa reconnaissance. Un secteur qui représente 10,2% de l’emploi en France, 223 000 établissements employeurs, près de 10% des entreprises françaises et contribue à hauteur de 8% du PIB.

Le projet de loi comporte plusieurs mesures importantes :

- Figureront dans cette loi une définition du périmètre de l’ESS qui prévoit une « lucrativité » limitée, une gestion désintéressée et le fait de ne pas faire de la recherche des bénéfices l’objectif principal d’une entreprise ou encore la « gouvernance démocratique ». Cette définition large laisse quelques craintes d’effets d’aubaines fiscales pour des entreprises classiques. Il est donc indispensable de garder dans la définition le périmètre actuel des entreprises de l’économie solidaires.
- Le volet financement avec un montant de 500 millions d’euros de crédit dirigé vers l’ESS provenant de la Banque publique d’investissement (BPI) le texte prévoit la création d’un statut transitoire de "scop d’amorçage", permettant aux salariés d’être minoritaires au capital le temps de réunir les fonds pour devenir majoritaires. Pendant ce laps de temps (7 ans), la société bénéficiera de mesures fiscales dérogatoires avantageuses.
- Un droit d’information des salariés est prévu pour les salariés des entreprises de moins de 50 salariés à l’exclusion des entreprises dont la transmission est familiale. Cette disposition doit permettre aux salariés d’être informés au moins deux mois à l’avance d’un projet de cession, pour leur permettre, le cas échéant, de formuler une offre.

La loi sur l’économie sociale et solidaire marque un tournant incontestable dans la reconnaissance du secteur de l’ESS, il convient néanmoins de donner des droits aux salariés à la hauteur de l’ambition affichée par cette loi : Un droit de véto suspensif pour tous les salariés des entreprises de l’ESS qui leur permettrait d’avoir la priorité en matière de reprise et d’intervenir sur les stratégies des entreprises.

Les institutions de l’économie sociale participent d’une démocratie sociale entendue au sens large du terme et au principe « d’une personne égal une voix ».

La citoyenneté doit pouvoir s’exercer au travail et les politiques publiques peuvent reconnaître et favoriser ces engagements.

Pour la CGT, l’économie sociale et solidaire a l’ambition de répondre aux besoins, de façon différente de celle du secteur marchand. Elle se distingue par la finalité assignée à l’action d’entreprendre : c’est-à-dire la réponse aux besoins collectifs d’un groupe – coopérateur, mutualiste, associatif – ou à des besoins de développement plus harmonieux de la société.

L’économie sociale doit faire la démonstration que l’on peut apporter des correctifs sociaux à la loi du marché considérée comme intangible et que les employeurs doivent faire la preuve de critères de gestion différents de ceux du secteur marchand envers leurs salarié-e-s et bénéficiaires.

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

L'info...CGT INERGY...vacances en vue...

Les Blogs CGT INERGY Automotive Systems

Blog SYNDICAT CGT INERGY GROUPE PLASTIC OMNIUM

http://cgtinergygroupeplasticomnium.over-blog.com/

Blog CGT INERGY Automotive Systems

http://cgtinergy.over-blog.com/

Blog CHSCT INERGY Automotive Systems

http://chsctcgtinergy.over-blog.com/

Blog CE INERGY LAVAL

http://ceinergy.over-blog.com/

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

PSA Aulnay : les deux tiers des salariés en bonne voie pour trouver une solution de reclassement...

PSA Aulnay : les deux tiers des salariés en bonne voie pour trouver une solution de reclassement

L’usine francilienne ferme ses portes pour cinq semaines de congés. Depuis mi-juin, l’usine produit à peine une petite dizaine de véhicules chaque jour.

Le site PSA d’Aulnay-sous-Bois ferme, jeudi 25 juillet, ses portes pour cinq semaines de trêve estivale (quatre semaines de congés suivies d’une semaine de chômage partiel). Mais depuis la fin de la grève mi mai et surtout le passage à une équipe le 10 juin, la production n’est plus le principal objectif du site. La priorité aujourd’hui est le reclassement et l’avenir des salariés.

"Le plan social avance bien à Aulnay-sous-Bois", a confié vendredi 19 juillet le DRH de PSA, Philippe Dorge. Sur les 3 000 salariés touchés par la fermeture de l’usine, 2 000 ont déjà trouvé ou sont en bonne de voie pour trouver une solution de reclassement. De source syndicale, 853 ont déjà quitté Aulnay.

853 salariés déjà partis

423 occuperont ainsi un poste dans un autre site du groupe PSA. Ce chiffre comprend une bonne partie des salariés qui avaient été détachés depuis mai dans d’autres sites en prêts temporaires. L’ambiance lourde dans l’usine pendant la grève de quatre mois menée par la CGT et SUD avait conduit la direction de PSA à engager ces prêts temporaires. "90% des salariés partis dans ce dispositif resteront définitivement dans leurs nouveaux sites", précise la direction d’Aulnay. Au total, sur 3 000 salariés, 700 ont demandé à être reclassés en interne. Sur les 853 déjà partis, 430 autres ont eux définitivement quitté PSA, la plupart pour réaliser un projet personnel (formation, création d’entreprises), les autres en congé senior.

1 000 postes à pourvoir en interne

Mais sur le volant de postes mis à disposition dans le groupe, la direction précise qu’un millier n’est toujours pas pourvu, en particulier des postes d’opérateurs et de managers sur la ligne de montage. En cause souvent : l’appréhension du changement de site et de région, et les conséquences matérielles pour le conjoint. "Certains salariés sont en phase de réflexion, explique Brahim Loujahdi, représentant syndical CFTC. La visite organisée mi-juillet à l’usine de Mulhouse par la direction est une bonne chose, elle permet aux salariés de découvrir le site, de se faire leur propre idée". Le délégué syndical estime qu’en septembre, beaucoup de salariés vont arrêter leur choix. En attendant, ils fréquentent régulièrement le pôle de mobilité professionnel installé dans des préfabriqués sur le site.

Des entreprises qui se font attendre

Un certain nombre attend en effet des réponses d’entreprises extérieures. Des salariés ont même déjà signé des promesses d’embauche avec la SNCF ou la RATP. Sur les parkings de l’usine, la compagnie de transports urbains forme actuellement une vingtaine de salariés à devenir chauffeurs de bus, en chemise et cravate, sur un véhicule école. Mais on est loin des 100 postes promis à la fois à la Régie des Transports Parisiens, à la SNCF ou chez ADP.

Plus largement, en dehors d’ID Logistics, peu d’entreprises ont vraiment fait montre de leur intérêt pour s’installer sur les terrains d’Aulnay ou reprendre des salariés. Philippe Dorge, le DRH de PSA, citait bien la semaine dernière un fabricant d’équipement en restauration et hôtellerie, mais à Aulnay, cette solution ne dit rien à personne. "La société Guerbet, qui fait des produits pour la pharmacie haut de gamme, avec beaucoup de contrôle qualité, embauchera environ 5 personnes d’Aulnay" avance la porte-parole du site, pour montrer que les choses bougent un peu.

Des calendriers décalés

Une fois signé un contrat avec une autre entreprise, le départ n’est pas pour autant immédiat. La direction a décidé de tout faire pour permettre aux gens de quitter rapidement leurs fonctions pour démarrer leur nouvelle carrière ailleurs. Mais les délais varient d’une entreprise à l’autre. Les salariés qui ont, par exemple, signé chez ID Logistics ne démarreront pas avant l’année prochaine. La production continue donc en s’adaptant aux départs progressifs des opérateurs.

Depuis mi juin, une dizaine de voitures grand maximum sort des chaines chaque jour, contre 700 en temps normal, une production qui fluctue selon les opérateurs encore présents. "Quand les salariés ont trouvé une solution, du travail ou une formation, ils partent à des échelles de temps différentes et il faut ensuite organiser la production. Il y a ainsi pas mal de difficultés au montage" souligne la porte-parole de l’usine.

Le 31 décembre comme date butoir

Aucune date pour l’arrêt de la production, encore moins pour la fermeture de l’usine n’ont pour autant été fixées. La période de volontariat prendra fin au 31 décembre. Après cette date, les salariés qui n’auront pas trouvé de solutions se verront proposer deux postes. S’ils les refusent, PSA enclenchera des licenciements économiques. Fin juillet, 1 660 salariés travaillent toujours sur le site d’Aulnay-sous-Bois.

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Faurecia confirme ses objectifs 2013 dans un contexte européen difficile...

Faurecia confirme ses objectifs 2013 dans un contexte européen difficile

·

Faurecia a maintenu jeudi ses objectifs 2013 malgré un marasme persistant dans l'automobile européenne qui a pesé sur ses résultats opérationnel et net au premier semestre.

L'équipementier automobile, détenu à 57,4% par PSA Peugeot Citroën a fait état d'un résultat opérationnel en baisse de 15,7% au premier semestre à 256,2 millions d'euros.

"Ce recul s'explique principalement par une contribution moins élevée de l'Europe, impactée par la poursuite de la baisse de la production automobile européenne", a commenté le groupe dans un communiqué.

"Avec les perspectives d'une production automobile européenne en baisse de 1% au second semestre (par rapport au second semestre de 2012), Faurecia confirme ses objectifs pour l'exercice 2013."

Le résultat net, part du groupe, est ressorti en chute libre de 70,8% à 35,3 millions d'euros, sous l'effet notamment des charges correspondant à la restructuration engagée par le groupe en Europe.

En revanche, la croissance toujours forte des marchés automobiles en Amérique du Nord et en Asie a permis au groupe d'afficher une croissance de 5,7% à 9,26 milliards d'euros de son chiffre d'affaires sur les six premiers mois de l'année.

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

L'info...CGT INERGY...Le retour....
Les Blogs CGT INERGY Automotive Systems

Blog SYNDICAT CGT INERGY GROUPE PLASTIC OMNIUM

http://cgtinergygroupeplasticomnium.over-blog.com/

Blog CGT INERGY Automotive Systems

http://cgtinergy.over-blog.com/

Blog CHSCT INERGY Automotive Systems

http://chsctcgtinergy.over-blog.com/

Blog CE INERGY LAVAL

http://ceinergy.over-blog.com/

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>
Haut

Hébergé par Overblog