Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Syndicat CGT AUTO INERGY DIVISION Groupe Plastic Omnium

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Semaine de l’industrie : Interview de Philippe Martinez

La CGT force de propositions industrielles

À l’occasion de la 5e semaine de l’industrie, du 30 mars au 5 avril 2015, et dans le cadre des festivités organisées pour les 120 ans de la CGT, la CGT Aquitaine vient promouvoir la filière bois à Montreuil en installant sous le verrière du siège de Montreuil une cabane de gemmeur (l’ouvrier qui récolte la résine des pins). Cette initiative de débat permet de mettre en lumière les propositions industrielles que la CGT travaille avec les salariés dans des branches ou des territoires.
Le secrétaire général de la CGT nous explique ici le sens de cette initiative et évoque deux propositions parmi celles formulées par la CGT

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Opération pillage à tous les étages....

Opération pillage à tous les étages

MitryChemNouveau rebond dans l’affaire MitryChem: après le siphonnage des fonds publics, le pillage industriel que dénoncent les représentants du personnel et les délégués syndicaux.

© Bapouschoo


Alors qu’il a été placé en liquidation judiciaire – sans poursuite d’activité – le 2 mars, le laboratoire seine-et-marnais poursuit sans relâche son démantèlement post-mortem. Les représentants du personnel, qui n’ont toujours pas renoncé à la relance par la reprise de l’activité, ont fait cette étrange découverte: deux enregistrements de certificats (l’équivalent des brevets), pour les molécules d’«adrénaline» et d’«adrénaline tartrate» produites par MitryChem ont été transférés au Luxembourg le 13 mars dernier. D’après les registres consultés, ces actifs ont été enregistrés à la demande et pour le compte de Rouver Investment, fonds d’investissement luxembourgeois dont l’actionnaire unique n’est autre que Alexandre Mayr, le PDG de MitryChem.


«Ces actifs ne peuvent en aucun cas être enregistrés pour le compte de Rouver, qui est un fond d’investissement et non un producteur de médicaments», explique Sylvain Bernard, le délégué syndical CGT de MitryChem. Rien qu’à ce titre, l’agence européenne qui les délivre n’aurait pas dû avaliser la demande d’enregistrement présentée par Rouver Investment, puisque seul MitryChem en est le producteur. D’autant plus que, quelques mois auparavant, la direction de MitryChem avait déjà tenté le même coup. Sans succès puisque, pour les mêmes raisons, la demande de Rouver avait été rejetée. Forts de ce précédent, les élus du personnel avaient bien pris soin, lors d’un comité d’entreprise, d’alerter l’administrateur judiciaire de leur crainte que la direction ne retente la même manœuvre. «L’administrateur nous avaient alors assurés qu’il serait attentif aux transferts d’actifs, nous sommes donc perplexes de constater que coup sur coup, deux autorité sensées exercer une sorte de vigilance aient dysfonctionné après que l’entreprise ait été liquidée», ajoute le délégué syndical.


Effractions

Outre les suspicions de faillite frauduleuse que cette succession de dysfonctionnements ne manque pas d’alimenter, la rapinerie du 13 mars pose un autre problème, à savoir le risque que ces transferts financiers ne grèvent artificiellement la viabilité de Mitrychem. Une hypothèse bien sombre pour les salariés, qui avaient réussi là où l’administrateur judiciaire avait échoué: identifier des repreneurs potentiels du site afin de relancer l’activité. Suite à la diffusion de leur plaquette illustrant le potentiel de MitryChem, un acteur chinois s’est d'ailleurs manifesté. Plutôt intéressé par le projet de reprise, il a logiquement donné mandat aux élus du personnel de le tenir informé de tout mouvement relatif à l’entreprise MitryChem. «Nous craignons que ces transferts d’actifs ne compromettent ce projet de reprise», avoue, dépité, Sylvain Bernard. Sans compter que l’opération de pillage industriel ne se cantonne pas aux deux produits transférés au Luxembourg: «Depuis sa mise en liquidation, le site de MitryChem subit chaque jour des effractions en tous genres: disparition de dossiers répertoriant le mode opératoire de fabrication des médicaments, matériels de toutes sortes, et outil, alors même que la direction comptait tirer 2 millions d’euros de la revente du site. «Je m’y rends chaque jour et je prends des photos que j’adresse ensuite par lettre recommandée à l’administrateur judiciaire pour l’alerter, et dont j’envoie copie au sous-préfet». Gageons qu’à force de n’y voir que du feu, les autorités judiciaires s’attacheront à faire toute la lumière qu'éxige sur cette affaire.

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Se Rafraîchir la Mémoire..Et..Les Blogs SYNDICAT CGT AUTO INERGY DIVISION GROUPE PLASTIC OMNIUM

Les Blogs CGT AUTO INERGY DIVISION

Blog SYNDICAT CGT AUTO INERGY DIVISION GROUPE PLASTIC OMNIUM

http://cgtinergygroupeplasticomnium.over-blog.com/

Blog CGT AUTO INERGY DIVISION

http://cgtinergy.over-blog.com/

Blog CGT CHSCT AUTO INERGY DIVISION

http://chsctcgtinergy.over-blog.com/

Blog CGT CE AUTO INERGY DIVISION LavaL

http://ceinergy.over-blog.com/

Se Rafraîchir la Mémoire..Et..Les Blogs SYNDICAT CGT AUTO INERGY DIVISION GROUPE PLASTIC OMNIUM

Voir les commentaires

HARCÈLEMENT ET DISCRIMINATION....

HARCÈLEMENT ET DISCRIMINATION

INDEMNISATION.Harcèlement moral et discrimination prêtent parfois à confusion. Or ces agissements donnent droit à une double indemnisation du salarié qui en est victime.

La Cour de cassation, dans un arrêt du 3 mars 2015, apporte d'utiles précisions sur le droit à réparation des salariés victimes à la fois de harcèlement et de discrimination. 

Cette affaire concernait une rédactrice de mode engagée en 1986 par une société spécialisée dans l'édition de magazines. Entre 1997 et 2005, la salariée prend trois congés maternité, prolongés pour deux d'entre eux par un congé parental. En octobre 2006, elle est mise en arrêt de travail pour maladie. En 2009, le médecin du travail la déclare «inapte à tout poste existant dans l'entreprise». Deux mois plus tard, la salariée est licenciée après avoir refusé des offres de reclassement jugées inacceptables. Elle se tourne alors vers les prud'hommes pour faire sanctionner le harcèlement et la discrimination dont elle a été victime.

MISE AU PLACARD APRÈS SES CONGÉS MATERNITÉ

La salariée présente un dossier solide aux juges. Elle fait valoir que chacun de ses congés maternité a été l'occasion d'une diminution très sensible de ses activités rédactionnelles. À l'appui de ses dires, la salariée produit un tableau reprenant le nombre de pages réalisées mois par mois depuis le début de son contrat de travail. Elle dispose également d'une lettre de l'inspecteur du travail constatant la diminution progressive de ses fonctions. Elle montre par ailleurs que l'employeur n'a pas réagi lorsqu'elle l'a alerté sur la dégradation de son état de santé. Pire, il est intervenu auprès du médecin du travail pour la dénigrer et s'est délibérément affranchi des préconisations de ce dernier en lui faisant des offres de reclassement qu'il savait inacceptables. Outre un préjudice moral, cette «mise au placard» lui a causé un préjudice financier en raison de la perte d'une partie des rémunérations qu'elle aurait pu percevoir sous forme de piges. Ces agissements de son employeur ont eu également pour effet de porter gravement atteinte à sa santé, au point de la conduire à un état d'invalidité médicalement constaté.

Ces faits, caractéristiques du harcèlement moral, ont généré un préjudice distinct de la discrimination dont elle a été également victime en raison de ses grossesses. À ce sujet, la salariée fait valoir qu'elle a non seulement été privée de son activité, mais également des avantages salariaux et de la progression de carrière inhérents à ses fonctions. En revanche, ces avantages ont bénéficié à une salariée embauchée pour la remplacer pendant les congés maternité.... une salariée largement gratifiée pour exercer une activité comparable à celle lui revenant normalement.

DEUX PRÉJUDICES, DEUX INDEMNISATIONS

La Cour d'appel reconnaît que la victime a bien fait l'objet à la fois d'un harcèlement et d'une discrimination. Mais les dommages et intérêts qui lui sont alloués (20000 euros), le sont au titre de la discrimination uniquement. Les juges estiment qu'il n'y a pas deux préjudices, mais un seul. La salariée forme un pourvoi devant la Cour de cassation pour que soient reconnus deux préjudices distincts. 

La Haute Cour lui donne raison. Selon les juges, «les obligations résultant des articles L. 1132-1 (discrimination) et L. 1152-1 (harcèlement moral) du Code du travail sont distinctes en sorte que la méconnaissance de chacune d'elles, lorsqu'elle entraîne des préjudices différents, ouvre droit à des réparations spécifiques».

Les dommages-intérêts alloués au titre de la discrimination réparent en effet les préjudices matériels et moraux résultant de la «mise au placard» de l'intéressée après ses congés maternité (privation d'une partie de ses fonctions). Alors que les sommes allouées au titre du harcèlement réparent l'atteinte à la dignité et à la santé de la salariée, ayant conduit à un état d'inaptitude médicalement constaté. Il y a donc bien deux préjudices distincts:

- une carrière professionnelle bloquée en raison de la discrimination;

- une santé dégradée due au harcèlement.

Voir les commentaires

Sarkozy savoure sa victoire aux départementales...

Sarkozy savoure sa victoire aux départementales...

L'UMP, alliée à l'UDI et au MoDem, se retrouve aux commandes de 66 départements (de 1.125 à 1.155 cantons), avec un gain de 25 départements, dont la Corrèze et l'Essonne, les très symboliques fiefs du président François Hollande et de son Premier ministre Manuel Valls. Autres prises de guerre: le Nord, fief de Martine Aubry, ou la Seine-Maritime, celui de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères.

La droite républicaine et le centre ont ainsi fait mieux qu'inverser la tendance. Jusqu'ici, la gauche détenait 60 départements, la droite 40. «L'alternance est en marche, rien ne l'arrêtera»: dimanche soir devant les caméras, le président de l'UMP lance ces mots.

Défi envers le président de la République et sa politique que les Français, assure-t-il, viennent de «massivement» rejeter. «C'est un désaveu sans appel», selon l'ex-chef de l'Etat, qui s'exprimait devant la presse, au siège de son parti à Paris, réitérant ses accusations de «mensonges» contre le couple exécutif. Nicolas Sarkozy semble également défier les ténors de l'UMP, ses futurs concurrents à la primaire de 2016 dont Alain Juppé et François Fillon.

Accusé à gauche mais aussi à droite d'avoir eu des débuts poussifs après son retour en politique en novembre, Nicolas Sarkozy peut aujourd'hui se sentir conforté dans sa stratégie: d'abord rassembler son camp pour faire oublier la guerre entre copéistes et fillonistes qui avait failli le faire exploser.

Voir les commentaires

La droite fait-elle un excès de vitesse sur les départementales?

La droite fait-elle un excès de vitesse sur les départementales?

POLITIQUE - A peine le résultat prononcé, le triomphalisme de la droite a déjà révélé d'autres ambitions. Nicolas Sarkozy, dans son discours, parle déjà des Régionales pour la fin de l'année alors que d'autres voient déjà jusqu'à 2017. L'union de la droite ne voit-elle pas trop loin? Ce succès ne veut pas forcément dire que l'UMP a retrouvé son électorat perdu après le dernier quinquennat. Il reste un long chemin à parcourir.

Voir les commentaires

Plastic Omnium : un entretien exclusif avec Laurent Burelle...

Plastic Omnium : un entretien exclusif avec Laurent Burelle

Laurent Burelle, le PDG de l’équipementier automobile lyonnais Plastic Omnium, a accordé un entretien exclusif au «Progrès» avant l’inauguration lundi à Lyon d’un ensemble immobilier de 32.000m² destiné pour l'essentiel à Sanofi. Il prévoit de porter son chiffre d’affaires à 7 milliards d’euros en 2018, contre 5 milliards en 2014.

 "La production automobile sera en progression de l’ordre de 2% en 2015 dans le monde. Nous ferons comme d’habitude mieux que le marché en chiffre d’affaires et en résultat", annonce Laurent Burelle, le PDG du groupe industriel Plastic Omnium, dans l'entretien qu'il a accordé au "Progrès".

Plastic Omnium, dont le siège social est basé à Lyon, inaugure lundi à Gerland un ensemble immobilier de 32.000m² de bureaux, dont la majeure partie est sur le point d'être livrée à Sanofi.

Voir les commentaires

Syndicat CFTC , 9 Avril ,Loi Macron...et....LES Blogs SYNDICAT CGT AUTO INERGY DIVISION GROUPE PLASTIC OMNIUM

Les Blogs CGT AUTO INERGY DIVISION

Blog SYNDICAT CGT AUTO INERGY DIVISION GROUPE PLASTIC OMNIUM

http://cgtinergygroupeplasticomnium.over-blog.com/

Blog CGT AUTO INERGY DIVISION

http://cgtinergy.over-blog.com/

Blog CGT CHSCT AUTO INERGY DIVISION

http://chsctcgtinergy.over-blog.com/

Blog CGT CE AUTO INERGY DIVISION LavaL

http://ceinergy.over-blog.com/

La CGT ne peut pas rester immobile...

Syndicat CFTC , 9 Avril ,Loi Macron...et....LES Blogs SYNDICAT CGT AUTO INERGY DIVISION GROUPE PLASTIC OMNIUM
Syndicat CFTC , 9 Avril ,Loi Macron...et....LES Blogs SYNDICAT CGT AUTO INERGY DIVISION GROUPE PLASTIC OMNIUM

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

LA UNE DE L'AUTOMOBILE....SALARIES AUTO INERGY DIVISION LAVAL...GROUPE PLASTIC OMNIUM....

France

Le président de PSA Peugeot Citroën Carlos Tavares explique qu’aujourd’hui, le groupe est concentré sur sa reconstruction économique. « Quand tous nos objectifs seront atteints, nous choisirons le scénario le plus porteur entre, d’un côté, une alliance stratégique qui nous ferait passer dans le camp des groupes qui produisent plus de 8 millions de voitures par an et, d’un autre, une croissance organique rentable sur un rythme plus long », indique-t-il. (Investir-Le journal des finances)

Lors du comité d’entreprise qui s’est tenu le 25 mars, la direction de l’usine Renault de Douai et les élus du comité d’entreprise ont décidé d’augmenter la production du site pour répondre à une forte demande. Le site restera, comme les mois précédents, sur un volume de 620 véhicules fabriqués par jour, mais il augmentera dès le 7 avril le nombre d’heures (obligatoires, payées en heures supplémentaires) et de jours de production, sur la base du volontariat. Une prime d’effort exceptionnel d’un montant global de 210 euros sera versée pour la réalisation de cet allongement. (Lavoixdunord.fr)

Valeo et Safran ont présenté le 27 mars les premiers résultats du partenariat technologique qu’ils ont conclu en 2013. « Dix-huit mois après la signature de l’accord-cadre de coopération, on a déjà des choses très concrètes », s’est félicité le président du groupe d’aéronautique Jean-Paul Herteman, lors d’une conférence de presse conjointe avec le directeur général de Valeo, Jacques Aschenbroich. La coopération entre les équipes des deux groupes a permis d’avancer dans les domaines de la sécurité automobile grâce à la reconnaissance faciale, spécialité de Safran, et de la sophistication des produits de défense de Safran via les capteurs ou caméras développés par Valeo. (AFP)

Le directeur général de Valeo Jacques Aschenbroich indique que le chiffre d’affaires du groupe en Chine a été multiplié par cinq entre 2009 et 2014 et qu’il va doubler tous les quatre ans. « La croissance chinoise est actuellement de 7 %. Le marché automobile va croître au même rythme, mais Valeo va être à + 20 %, grâce à la fois aux volumes produits vendus et surtout grâce à l’innovation. C’est le fruit de notre présence en Chine depuis vingt ans. Aujourd’hui, nous y avons 29 sites et le plus grand nombre de collaborateurs – 15 000 », souligne-t-il. « La force de Valeo, c’est d’avoir su devenir chinois en Chine, allemand en Allemagne et américain aux Etats-Unis », ajoute-t-il. (Parisien)

Quelque 2 600 événements sont organisés dans toute la France du 30 mars au 5 avril pour la cinquième édition de la « Semaine de l’Industrie », qui vise à susciter des vocations dans un secteur qui a de gros besoins en recrutement. L’UIMM avance le chiffre de plus de 100 000 emplois nécessaires d’ici à 2025 dans les 43 000 entreprises des industries technologiques (métallurgie, transformation des métaux, automobile, aéronautique, spatial, électrique et électronique, nucléaire notamment), en se fondant sur une étude de l’institut Bipe. (AFP)

LA UNE DE L'AUTOMOBILE....SALARIES AUTO INERGY DIVISION LAVAL...GROUPE PLASTIC OMNIUM....

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Un combat d’avenir

Un combat d’avenir

La montée de l’extrême droite s’appuie, en partie, sur l’absence de perspectives de progression pour les catégories populaires et d’inversion de l’ascenseur social, à la peine depuis de longues années, pour les ingénieurs, cadres et techniciens.

La montée du populisme se nourrit aussi de la délinquance de patrons et de responsables politiques qui se placent au-dessus des lois, quelquefois révélée par des lanceurs d’alerte bien mal protégés par la législation.

Dans son obsession à se mettre en conformité avec ce qu’il croit encore être l’unique alternative, le gouvernement pousse une loi Macron qui sape les droits des salariés.

Cette situation implique le développement de luttes au cœur des entreprises et un mouvement social d’ampleur. La mobilisation nationale intersyndicale du 9 avril contre l’austérité doit contribuer à cette construction.

Le choix du peuple grec de contrer les exigences financières des institutions de Bruxelles et du Fmi et les luttes des peuples d’Europe fissurent la chape de plomb des diktats financiers. Et ces actions ont contribué à desserrer les contraintes monétaires de la Bce.

La baisse de l’euro et du prix du pétrole provoquent un frémissement de croissance. Alors l’enjeu est de peser sur son contenu : servira-t-elle un progrès social et économique durable ou s’évaporera-t-elle dans des bulles spéculatives destinées à alimenter les paradis fiscaux ?

Dans un contexte où la valeur du travail disparaît derrière la financiarisation de l’économie, c’est de la reconnaissance des qualifications, d’une revalorisation du travail et d’une politique de l’emploi que nous avons besoin. Il existe des marges de manœuvre qu’il faut investir pour des défis d’avenir comme, par exemple, la maîtrise sociale du numérique, une nouvelle dynamique industrielle ou encore le développement du secteur public.

C’est tout le sens du 9 avril. La Cgt s’engage contre l’austérité et pour le progrès social et économique pour tous.
C’est une étape d’un combat d’intérêt général : tracer des perspectives d’avenir avec le monde du travail.

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>
Haut

Hébergé par Overblog