Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Syndicat CGT AUTO INERGY DIVISION Groupe Plastic Omnium

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>
Fifa: d'où vient la corruption?

Fifa: d'où vient la corruption?

FOOTBALL - De l'argent un peu partout, des œuvres d'art, des cadeaux, des dessous de table ... la liste est longue pour définir la corruption au sein de la Fédération de football. Mais d'où vient tout cet argent? Les droits télé et les droits sur la marque Fifa engendrent de nombreux bénéfices. Alors comment éviter la gangrène? Il suffit tout simplement de ne plus regarder le foot et tout deviendra plus clean.

Voir les commentaires

FRALIB : NOUVEAU NOM, MÊME ENTHOUSIASME...

FRALIB : NOUVEAU NOM, MÊME ENTHOUSIASME

1336Mardi 26 mai 2015. 13h36. La date n'a pas été choisie par hasard, l'heure non plus. Un an jour pour jour après la signature du protocole d'accord qui a mis fin à leur lutte de 1336 jours avec le géant de l'agro alimentaire Unilever, les Fralib ont lancé leurs propres marques de thés et infusions.

Le nombre 1336 est devenu pour eux un emblème. Ils se sont battus 1336 jours pour conserver leur activité en France, leur nouvelle marque de thé s'appellera 1336. Ceux que l'on appelait jusqu'à peu les « Fralib » poussent même le détail jusqu'à attendre 13h36 pour dévoiler leur nouvelle gamme.

 

Emancipés depuis le 26 mai 2014 de leur ancien groupe, Unilever, les anciens producteurs de thés Eléphant et Lipton basés à Gémenos, dans les Bouches-du-Rhône, se sont rassemblés en SCOP pour permettre à leur activité de survivre. Oubliez donc le fameux Fralib, ils travaillent désormais sous le nom de SCOP-TI, pour Société coopérative ouvrière provençale de thés et tisanes.

MOINS DE HIÉRARCHIE

La nuance a son importance. Fidèles au principe de la coopérative, les coopérateurs ont bien l'intention de relancer leur production au sein d'une organisation « plus humaine, moins hiérarchisée, où chaque voix compte. »

 

Concrètement, cela veut dire que, même si la réglementation française impose la désignation d'un responsable, les décisions sont prises par l'assemblée générale des coopérateurs.

« Les titres nous importent peu », justifie Olivier Leberquier, un des représentants CGT, devenu directeur général adjoint de la coopérative, « nos responsabilités, on les a prises pendant la lutte, on les avait prises avant, dans le cadre de nos responsabilités syndicales, on va continuer à les prendre ici. On n'a pas besoin de titre pour ça. »

 

Se passer de hiérarchie, cela passe aussi par les salaires. Pendant l'ère Unilever, l'écart entre les salaires les plus bas et ceux les plus haut était de 1:210. Une situation à laquelle les coopérateurs ont voulu mettre fin.

 

À l'issue d'une longue discussion entre coopérateurs, décision a été prise de s'orienter vers un salaire unique par catégorie, « en limitant au maximum l'écart entre les catégories, et en faisant en sorte que les plus bas salaires de l'époque Unilever, soit ne perdent pas, voire soient un peu augmentés », explique, avec fierté, Olivier.

 

Deux collèges ont donc été créés, et rémunérés respectivement 1 600 et 1 670 euros net. Le directeur, puisqu'il en faut - légalement- un, est rémunéré au minimum de la convention collective, à savoir 1 850 euros, faisant ainsi passer l'écart de rémunération de 1:210 à 1:1,15.

LA QUESTION DU FINANCEMENT

Si les anciens employés Unilever ont pu maintenir leur production sur le sol français, c'est en partie grâce à la somme que leur ancien employeur a été contraint de leur verser. En réussissant à faire casser, par la justice, trois plans sociaux, et à tenir une lutte pendant plus de quatre ans, les Scop-ti se sont constitué un trésor de guerre de près de 19,5 millions d'euros.

 

En effet, entre primes de licenciement, arriérés de salaires et cotisations patronales et sociales impayées, le géant de l'agro-alimentaire a dû solder, à l'issue du conflit, 10 millions d'euros. À ce montant viennent s'ajouter 7 millions d'euros de machines-outils cédées à la coopérative pour un euro symbolique. De plus, la SCOP a touché 2,85 millions d'euros d'Unilever pour démarrer son activité.

 

Enfin, les 58 coopérateurs ont également investi une partie de leur prime de licenciement dans l'initiative, à hauteur de 177 000 euros. Un capital non rémunéré, précise Olivier, « on y a tenu », explique-t-il « il n'était pas question, pour nous, de devenir des actionnaires. »

 

 

DEUX NOUVELLES GAMMES

Si les marques ont été officiellement lancées le 26 mai, la production réelle devra attendre encore quelques mois. En effet, bien que les machines continuent à tourner au ralenti et à être entretenues par les Scop-ti, le temps est encore à la prospection de fournisseurs, d'autant que les deux marques de la coopérative obéissent à des cahiers des charges bien précis pour répondre à une identité qui tient à cœur aux coopérateurs.

 

Ainsi, la marque 1336, prévue comme une marque qui « éveille les consciences. Réveille les papilles » sera constituée de thés et infusions aromatisés et privilégiant les produits made in France et les circuits courts. Les Scop-ti espèrent les voir en rayon partout en France d'ici l'automne pour le début de la saison des boissons chaudes.

 

L'autre marque, nommée tout simplement « Scop-ti, » qui aspire à être un thé « Engagé sur l'humain. Engagé sur le goût » rassemblera des thés issus de théiers centenaires, notamment du Viet-Nam. Vendue dans des magasins spécialisés « plutôt sur la région Sud-Est au départ », en raison des difficultés d'approvisionnement en matières premières de qualité.

Voir les commentaires

MEDITERRANÉE : LUTTER CONTRE L'AUSTÉRITÉ...

MEDITERRANÉE : LUTTER CONTRE L'AUSTÉRITÉ

BÉZIERSLe 23 mai dernier s'est tenue, à Béziers, la fête de l'UD de l'Hérault. L'occasion de célébrer le 120e anniversaire de la CGT, mais aussi de se pencher sur la question de l'austérité, en France comme dans le reste de l'Europe.

C'est dans une ville lourde de symboles que se sont rassemblés les militants CGT de l'Hérault pour célébrer l'anniversaire du syndicat. La ville de Béziers est dirigée, depuis les dernières élections municipales par Robert Ménard, un proche du FN. Au delà des questions d'emploi et de services publics, les discussions des syndicalistes ont rapidement tourné autours de l'austérité, problématique particulièrement présente en Espagne, à quelques kilomètres de la cité languedocienne.

C'est ainsi que les militants français ont été rejoints, dans leurs débats, par Ricard Bellera i Kirchhoff, membre de la commission exécutive des Comisiones Obreras (Commissions Ouvrières) en charge des questions internationales, des migrations et de la coopération.

Articulés autours d'un film traitant de l'impact de l'austérité en Grèce, les débats ont permis d'échanger et de s'entendre sur la nécessité d'une collaboration syndicale entre pays méditerranéens pour combattre l'austérité.

Voir les commentaires

Prud'hommes...et... Les Blogs CGT AUTO INERGY  DIVISION (Groupe Plastic Omnium)
Prud'hommes...et... Les Blogs CGT AUTO INERGY  DIVISION (Groupe Plastic Omnium)

Les Blogs CGT AUTO INERGY  DIVISION (Groupe Plastic Omnium)

http://cgtinergy.over-blog.com

http://cgtinergygroupeplasticomnium.over-blog.com

Voir les commentaires

Rebus...et... Les Blogs CGT AUTO INERGY  DIVISION (Groupe Plastic Omnium)

Les Blogs CGT AUTO INERGY  DIVISION (Groupe Plastic Omnium)

http://cgtinergy.over-blog.com

http://cgtinergygroupeplasticomnium.over-blog.com

Avenir....chez  AUTO INERGY DIVISION LavaL....Venez nous Lire.....

L'info,c'est CGT...Agir Aussi...

S'Abonner au blog CGT AUTO INERGY DIVISION LavaL

L'Info...c'est CGT...Agir Aussi...

Voir les commentaires

Les Blogs CGT AUTO INERGY DIVISION....LAVAL. ...GROUPE PLASTIC OMNIUM. ..

Les Blogs CGT AUTO INERGY DIVISION

Blog SYNDICAT CGT AUTO INERGY DIVISION GROUPE PLASTIC OMNIUM

http://cgtinergygroupeplasticomnium.over-blog.com/

Blog CGT AUTO INERGY DIVISION

http://cgtinergy.over-blog.com/

Blog CGT CHSCT AUTO INERGY DIVISION

http://chsctcgtinergy.over-blog.com/

Blog CGT CE AUTO INERGY DIVISION LavaL

http://ceinergy.over-blog.com/

La CGT ne peut pas rester immobile...

Les Blogs CGT AUTO INERGY DIVISION....LAVAL. ...GROUPE PLASTIC OMNIUM. ..
Les Blogs CGT AUTO INERGY DIVISION

Blog SYNDICAT CGT AUTO INERGY DIVISION GROUPE PLASTIC OMNIUM

http://cgtinergygroupeplasticomnium.over-blog.com/

Blog CGT AUTO INERGY DIVISION

http://cgtinergy.over-blog.com/

Blog CGT CHSCT AUTO INERGY DIVISION

http://chsctcgtinergy.over-blog.com/

Blog CGT CE AUTO INERGY DIVISION LavaL

http://ceinergy.over-blog.com/

La CGT ne peut pas rester immobile...

La CGT AUTO INERGY DIVISION(Groupe Plastic Omnium) ne peut pas rester immobile...

Nous ne pouvons pas fermer les yeux devant cette situation

Notre devoir, c'est d'agir

D'agir dans l'intérêt général, d'agir avec justice, mais d'agir»...

Nous croyons que la pire des injustices, c'est l'immobilisme

S'Abonner au blog CGT AUTO INERGY DIVISION...Un Clic...

Les Blogs CGT AUTO INERGY DIVISION....LAVAL. ...GROUPE PLASTIC OMNIUM. ..
Les Blogs CGT AUTO INERGY DIVISION....LAVAL. ...GROUPE PLASTIC OMNIUM. ..
Les Blogs CGT AUTO INERGY DIVISION....LAVAL. ...GROUPE PLASTIC OMNIUM. ..
Les Blogs CGT AUTO INERGY DIVISION....LAVAL. ...GROUPE PLASTIC OMNIUM. ..
Les Blogs CGT AUTO INERGY DIVISION....LAVAL. ...GROUPE PLASTIC OMNIUM. ..
Les Blogs CGT AUTO INERGY DIVISION....LAVAL. ...GROUPE PLASTIC OMNIUM. ..

Voir les commentaires

 4 figures de la Résistance entrent au Panthéon...

 4 figures de la Résistance entrent au Panthéon...

François Hollande a invoqué mercredi "l'esprit de résistance" face aux menaces de résurgence des "haines" d'hier, actualisant le message de quatre héros de la lutte contre l'Allemagne nazie, dont deux femmes, accueillis au Panthéon. Célébrant "le courage" de Germaine Tillion, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Pierre Brossolette et Jean Zay, le président a défendu une République de l'engagement, de l'intégration, de la jeunesse, qui prépare l'avenir.

"L'Histoire n'est pas une nostalgie, elle est ce que nous en ferons, elle est notre avenir", a dit le chef de l'Etat. Dans un discours annoncé par son entourage comme l'un des plus importants de son quinquennat, construit autour de la devise nationale "liberté, égalité, fraternité", il a fait un pont entre les "haines" d'hier et la France descendue dans la rue le 11 janvier dernier après les attentats islamistes.

En fait d'entrée au Panthéon, les dépouilles de Germaine Tillion et Geneviève de Gaulle-Anthonioz, ne seront en vérité pas transférées sous le dôme de la nécropole des grands hommes ce mercredi. Seule de la terre prélevée sur les tombes des deux résistantes et placée dans des urnes elles-mêmes enfermées dans les cercueils perdurera dans les caveaux de la crypte.

Germaine Tillion restera donc au cimetière de Saint-Maur-des-Fossés, dans le Val-de-Marne. Tout comme son amie Geneviève de Gaulle-Anthonioz, également survivante du camp d’extermination de Ravensbrück. La nièce du général de Gaulle demeurera aux côtés de son mari, dans le cimetière de Bossey, en Haute-Savoie.

Voir les commentaires

Jusqu'où va la corruption dans le foot?

Jusqu'où va la corruption dans le foot?

FOOTBALL - 14 inculpations de dirigeants de la FIFA pour corruption. Le procureur fédéral de Brooklyn, Kelly Currie, s'est penché sur les votes pour les prochaines coupes du Monde ainsi que les droits TV. Mais l'enquête peut aller encore plus loin. Qui est vraiment mouillé? Le football est-il gangrené par la corruption?

Voir les commentaires

STOP AUX PRÉJUGÉS SUR LES PAUVRES...

STOP AUX PRÉJUGÉS SUR LES PAUVRES

RENCONTRES Films, livres, débats, durant cinq jours, l’association ATD Quart Monde organise des Rencontres à Montreuil (93) pour alerter sur l’état de la pauvreté en France et combattre les préjugés.

Stop aux préjugés sur les pauvres

Le jour même de l’entrée au Panthéon, le 27 mai, de Geneviève de Gaulle-Anthonioz, présidente d’ATD Quart Monde de 1964 à 1998, l’association lance jusqu’au 31 mai ses Rencontres à Montreuil (93), où elle vient d’ouvrir une maison. Placées sous le signe de la campagne « Stop aux idées fausses sur les pauvres », elles viendront en questionner quelques-unes : «Les pauvres n’ont pas besoin de vacances», «Tous les enfants ne peuvent pas réussir à l’école» ou encore «Les pauvres sont traités comme tout le monde».

En présence d’historiens, d’économistes, de sociologues, de militants d’ATD Quart Monde et d’autres associations, les débats sur l’emploi, l’école, la discrimination ou les résistances, promettent d’être riches. Tout comme les rencontres autour de réalisateurs de films ou d’auteurs de livres. Chacun pourra découvrir différentes approches de la pauvreté comme des projets innovants pour mettre fin à l’exclusion.

Voir les commentaires

UN PROCÈS EXEMPLAIRE...

UN PROCÈS EXEMPLAIRE

TRAVAILLEURS DÉTACHÉS Sur l’emblématique chantier de l’EPR à Flamanville, la justice s’est saisie d’une affaire de fraudes massives au détachement de travailleurs, grâce à l’action de la CGT. Jugement le 9 juin.

Un procès exemplaire

En arpentant un petit sentier côtier, le promeneur peut découvrir une stèle à la mémoire du fondateur d’EDF, le syndicaliste Marcel Paul. Une plaque érigée au-dessus du chantier de l’EPR de Flamanville (50), réacteur nucléaire du futur et… théâtre de fraudes massives à l’emploi de salariés détachés.

Le premier acte se déroule en 2005, avant le début du chantier. La CGT élabore un projet syndical d’implantation avec plusieurs fédérations (énergie, intérim, construction…). Elle revendique aussi la création d’un CHSCT de site. «EDF a tout rejeté avec mépris», se souvient Jacques Tord, alors coordinateur CGT. Exit le dialogue social ! EDF, maître d’ouvrage, laisse à Bouygues TP, donneur d’ordre, les coudées franches pour organiser le travail à sa façon, avec ses prestataires.

En 2008, la création d’un comité de suivi de dialogue social est imposée. Jacques Tord y pointera diverses anomalies, comme l’existence de taux élevés d’accidents du travail sur le chantier. En 2009, un contrôle Ursaff et de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) lève par ailleurs un premier voile sur la condition de détachés roumains. Employés par l’agence d’intérim Elco, ils sont payés en partie en liquide, et sont sans autorisation de travail… Mais l’omerta règne toujours. «Quand on tractait, certains détachés avaient peur, raconte Mohammed Elyauti, de la CGT construction. «Bouygues avait instauré un cordon sanitaire antisyndical», ajoute Jean-François Sobecki, du comité régional CGT Normandie.

Les langues se délient en 2011 après la chute mortelle d’un ouvrier français sur le site. «Des Polonais avaient placardé des appels au secours par rapport à leurs conditions de travail», se souvient Mohamed Elyauti. Des contacts se nouent. «Je leur ai donné rendez-vous sur un parking, ils sont venus à 130 pour avoir des explications sur leur paie!», poursuit Mohamed Elyauti.

Employés par Atlanco, une société d’intérim, les Polonais étaient détenteurs de contrats de travail établis à Chypre, paradis fiscal notoire… Sur leur paie, des centaines d’euros prélevés sans motif et ce alors que les salariés n’avaient pas de protection sociale. En cas d’accident du travail, ils étaient escortés chez le médecin, sans déclaration à la clé…

L’ASN épingle alors EDF, qui somme Bouygues de régler la situation: le 26 juin 2011, les Polonais sont embarqués manu militari en bus, vers leur pays d’origine. On ne les reverra pas.

À l’issue de plusieurs enquêtes diligentées par le procureur de Cherbourg, s’est ouvert, le 10 mars 2015, un procès en correctionnelle pour délit de travail dissimulé, délit de marchandage, de prêt illicite de main-d’œuvre, d’emploi de salariés étrangers sans titre. Une première pour un tel chantier. Sur le banc des accusés : Bouygues TP, Atlanco (absent et introuvable), mais aussi Quille et Welbond Armatures, filiale et prestataire de 
Bouygues. Le maître d’ouvrage, EDF, non concerné, doit son salut à la date des infractions, antérieures à une loi récemment promulguée sur la responsabilité des donneurs d’ordre. « Mais si EDF avait pris conscience qu’il fallait une régulation sociale, on n’en serait pas là », tance Jacques Tord. Le parquet a notamment requis une amende de 225 000 euros à l’encontre d’Atlanco Ltd, et de 150 000 euros contre Bouygues TP. Verdict le 9 juin 2015. 

____________

Quelques dates

2007: Lancement 
du chantier de l’EPR à Flamanville.

2009: Le responsable 
de la sécurité du site, employé par Bouygues, exerce son droit d’alerte 
et de retrait. Il sera licencié.

2011: Un ouvrier français fait une chute mortelle sur le site. Un second accident mortel surviendra un peu plus tard. Deux enquêtes seront ouvertes.

2015: Ouverture du procès en correctionnelle pour travail dissimulé. La CGT s’est constituée partie civile.

___________

Détachement 

Les principales propositions de la CGT

Amplifier la lutte contre la sous-traitance en cascade.

Donner des droits aux syndicats pour jouer leur rôle de contrôle et donner accès aux chantiers.

Augmenter les moyens dévolus à l’Inspection du travail et autres instances de contrôle.

Faciliter les interventions des élus CHSCT du donneur d’ordre auprès des salariés sous-traitants.

Instaurer un forfait social spécifique pour compenser le différentiel de versements (environ 30%) entre cotisations sociales françaises et celles versées dans le pays d’origine.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>
Haut

Hébergé par Overblog