Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Syndicat CGT AUTO INERGY DIVISION Groupe Plastic Omnium

Ils remontent sur scène:qui? cloclo, la nuit debout, gattaz

Ils remontent sur scène:qui? cloclo, la nuit debout, gattaz

La revue de presse bonjour hélène jouan

On commence par un retour vers le futur…

A ceux qui vous traitent de « vieux routier de la politique », comme François Fillon, vous avez raison d’opposer un ostensible dédain Bruno Le Maire, la preuve, Aujourd’hui en France/le Parisien nous offre la démonstration ce matin que c’est décidément dans les vieux pots qu’on fait la meilleure soupe. « Il remonte sur scène » titre le journal, qui ? Claude François ! Claude François, mais aussi Dalida, Mike Brandt et Sacha Distel. Morts, mais tous ressuscités par la magie technologique de la 3D.

A partir du 12 janvier prochain, ce quatuor de stars des années 70 se produira sur scène à Paris sous forme d’hologrammes, images virtuelles reconstituées à partir de leurs modèles réels .Une première mondiale, pour l’instant, on n’avait vu Mickael Jackson ou Elvis Presley que pendant des séquences de quelques minutes. A la manœuvre, le studio d’animation français Mac Guff, qui a notamment réalisé Moi Moche et Méchant, et des dialogues de Bruno Gaccio, ex auteur des Guignols. Investissement colossal, 5 millions d’euros investis. « Pas pour faire revivre les morts se défend le producteur, mais remonter à l’époque où ils étaient vivants » explique t il…un petit côté c’était mieux avant quand même…

Plus sérieusement, on poursuit Hélène avec l’enquête sur les attentats de Bruxelles et Paris, après l’arrestation vendredi de « l’homme au chapeau » du commando de l’aéroport de Zaventem

Et quelques éléments nouveaux rapportés dans la presse ce matin : Si les confessions de Mohammed Abrini, l’homme au chapeau donc, sont à prendre avec la plus grande circonspection, un spécialiste belge explique au Parisien que « ces aveux ne correspondent absolument pas au mode opératoire de l’Etat islamique », des indices issus de l’ordinateur retrouvé après le double attentat de Bruxelles appartenant à l’un des djihadistes Ibrahim El Bakraoui, corroborent : 1 que la France était bien visée, le quartier de la Défense et une association catholique intégriste sont cités, et que Bruxelles n’était qu’un plan B exécuté dans la précipitation, Abrini lui évoque l’euro de Football

2, en exhumant un fichier audio détaille Libération, les enquêteurs ont retrouvé des dialogues avec un commanditaire en Syrie. Enfin, c’est le Figaro qui l’affirme, reprenant le quotidien Belge la Dernière Heure, l’un des complices de Reda Kriket arrêté le 24 mars à Boulogne Billancourt, transportait lui « un sac en plastique contenant 3 cartes d’identité mêlées à des défécations et des testicules d’animaux ». La preuve selon les enquêteurs, que les terroristes cherchent même à utiliser des virus et des bactéries. Pour autant, pour l’instant, l’enquête n’a pas établi de lien entre ce 2ème commando présumé, et ceux de Bruxelles et Paris

Terrorisme toujours Hélène…il y a 2 ans, Boko Haram revendiquait l’enlèvement de 276 adolescentes à Chibok au Nigéria…et depuis ?

C’était le 14 avril 2014, la communauté internationale se mobilisait contre cet enlèvement massif, sur les réseaux sociaux le hashtag « Bringbackourgirls » était retweeté des millions de fois. Depuis ? Phil Hazelwwod et le photographe Stefan Heunis sont repartis il y a quelques jours sur les lieux du drame. Ils racontent leur périple dans le Making of de l’afp…Accompagnés par l’armée qui a repris le contrôle de tout le nord est du pays, ils re découvrent Chibok : « près de ce que fut l’école publique secondaire des filles, le mot filles a été effacé à la peinture noire, de l’autre côté, les dortoirs où ont été enlevées les jeunes filles ont été détruits…en photo, une sandale solitaire, seul vestige qui prouve que l’endroit a un jour été habité.

Depuis l’enlèvement des lycéennes, il n’y a plus aucune école publique dans la ville raconte t il, à Chibok dit l’ancien instituteur, « Boko Haram a gagné, eux qui disent qu’ils ne veulent pas d’éducation à l’occidentale ». De la promesse de reconstruction, quelques parpaings laissés à l’abandon. La contre offensive de l’armée nigérianne a permis d’affaiblir les insurgés de Boko Haram, alors le père d’Hawa 15 ans, veut encore y croire « quand je verrai ma fille revenir dit il, je vais ressentir une immense joie dans mon cœur ». Mais depuis 2 ans, personne n’a plus de nouvelles de ces jeunes filles.

Retour en France Hélène, avec Nuit Debout, ces rassemblements de citoyens qui essaiment en France

Une soixantaine de villes désormais concernées nous raconte Ouest France, « des nuits debouts qui se rêvent décisives » titre la Nouvelle république, des questionnements qui tournent un peu en rond « comment sortir de l’entre soi pour ce mouvement sympathique » se demande Eric Dupin sur Slate.fr, mais aussi des incidents en Bretagne ou à Paris, et des éditorialistes dans la presse ce matin qui continuent au 12ème jour de se demander de quoi ces noctambules sont le nom. Dans le Parisien, le sociologue Michel Fize veut y voir la manifestation d’un « climat pré révolutionnaire », quand Sébastien Lacroix dans L’union/l’Ardennais estime lui que « l’enthousiasme médiatique pour un tel bouillonnement tient surtout à l’innocuité du mouvement » dit il

En tout cas il y en a qui se découvre Nuit deboutiste : c’est Pierre Gattaz. Dans le Figaro Eco, le patron du Medef reprend, comme les occupants de la place de la République : « stop à la loi El Khomri » dit il. Fini le soutien franc, puis circonspect, cette fois, c’est non à la dernière version du texte « un monument de complexité » assure Gattaz. Il accuse surtout le gouvernement d’avoir cédé à la pression syndicale en remettant les syndicats au centre du jeu dans les entreprises, « tant qu’on aura des syndicats comme la cgt et fo politisés et obnubilés par la lutte des classes, on ne s’en sortira pas » balance t il . Le numéro 1 du Medef qui menace à mots couverts de claquer la porte des discussions sur l’assurance chômage…Bon, pas sûr finalement, qu’il soit totalement Nuit deboutiste Pierre Gattaz

Le Figaro Eco, lui a trouvé l’eldorado, la suisse ! pas de code du travail, pas d’indemnité de licenciement, pas de Smic, pas de 35 heures, et pourtant la paix sociale règne s’extasie le quotidien, et un taux de chômage à 4,5%...bref le rêve

On termine en bref Hélène

Avec 2 femmes ciblées dans la presse ce matin, Ségolène Royal ex présidente de la région Poitou Charente dont la gestion a été épinglée par un audit du conseil régional d’Aquitaine Limousin Poitou Charente..2 pleines pages dans l’Opinion, pour fustiger la désinvolture de la méthode Royal, qui en promettant de ne pas relever les impôts, sans réduire les dépenses a surtout augmenté la dette de sa région. Pour l’éditorialiste Rémi Godeau elle est le signe que « notre pays survalorise la parole sur l’action, les fins sur les moyens, l’électoralisme sur le long terme ». Dossier costaud, et à charge

Et Agnès Saal, pointée elle dans Mediapart, l’ex pdg de l’Ina est aujourd’hui convoquée au tribunal pour ses affaires de taxis… 23 000 euros détournés de fonds publics, pour elle et ses enfants. Mediapart révèle plusieurs SMS avec son fils mais aussi ses filles qui ont bénéficié de ces largesses « maman, on peut avoir un taxi pour 17H30, on est 4, un monospace ou pas » ? réclame l’une d’elle, « maman j’ai plus de batterie, tu peux nous commander un taxi » supplie à son tour son fils. Aujourd’hui audience de plaider coupable pour Agnès Saal, qui en échange donc de sa reconnaissance de culpabilité, a d’ores et déjà négocié une peine avec le tribunal. Une petite consolation pour celle qui depuis a été démissionnée : ses enfants ne sont pas des ingrats. A chaque taxi accordé, un petit sms « merci mam »

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Loi travail : Manuel Valls rencontre les organisations de la jeunesse

Loi travail : Manuel Valls rencontre les organisations de la jeunesse

Le Premier ministre doit formuler quelques propositions, notamment sur la précarité et l'insertion des jeunes sur le marché du travail...

Le Premier ministre, Manuel Valls, a rencontré une nouvelle fois les organisations de la jeunesse, ce lundi, dans le cadre des concertations menées sur la loi Travail afin d'avancer quelques propositions... La semaine dernière, il s'était dit prêt à faire un pas en avant sur certaines demandes concernant la précarité et l'insertion professionnelle. Le gouvernement pourrait notamment proposer une allocation aux diplômés entrant sur le marché du travail.

Mobilisation

Cette rencontre intervient deux jours après une nouvelle journée de mobilisation, à l'appel de la CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL et FIDL. Samedi, environ 120.000 personnes ont défilé en France pour réclamer une fois encore le retrait du projet de loi, contre 390.000 à 1,2 million de personnes réunies le 31 mars dernier. La CGT a reconnu la faible mobilisation, tout en soulignant que cela pouvait s'expliquer en partie par la période de vacances scolaires.

Des ajouts "insuffisants"

Syndicats et organisations de la jeunesse ne semblent donc pas convaincus par les amendements ajoutés au texte, lors de son examen par la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale. Elle a notamment adopté un amendement de la socialiste Marie-Françoise Clergeau qui donnerait la possibilité aux employés de prendre leurs congés dès leur embauche, sans avoir besoin de cumuler des droits... Un amendement étend aussi de deux à cinq jours la durée du congé exceptionnel dans le cas du décès d'un enfant. Le texte va désormais être examiné par les députés en séance plénière à compter du 3 mai...

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Daniel Lemare : la Loi travail, « Tout simplement un leurre !

Daniel Lemare : la Loi travail, « Tout simplement un leurre !

Daniel Lemare de l’Union locale CGT Baud/Locminé évoque la loi Travail et ses travers… « Simplifier le droit du travail pour créer de l’emploi, est un leurre ! » Rencontre.

« A la CGT, nous considérons que les intérêts des modestes, agriculteurs, éleveurs, ouvriers , artisans, entrepreneurs des PME… sont proches des intérêts de celles et ceux qui sont exploités par ce système, que des intérêts des groupes capitalistes minant progressivement notre tissu social, les droits acquis par nos aïeux… »

Existe-t-il une relation directe entre réduction du Code du Travail et diminution du chômage ?

« Réduire le Code du Travail pour faire diminuer le chômage ! Cela nous amène forcément à nous interroger sur : est-ce le contenu du Code du travail qui empêche les PME françaises d’embaucher ? Ou est-ce que les raisons non affichées par le gouvernement soutenu par le grand patronat ne sont pas d’une autre nature ? Aucune enquête sérieuse n’a pour le moment démontré de lien entre l’importance des protections relevant du Code du Travail et le nombre de chômeurs. Si les entreprises n’embauchent pas, c’est tout simplement parce que le carnet de commandes ne le permet pas : le pouvoir d’achat des gens baisse en permanence. La simplification du droit du travail pour créer des emplois est un leurre, tout simplement ! Taxer les CDD (Contrat à durée déterminée), afin que les PME embauchent plus de CDI (Contrat à durée indéterminée) est également une mesure qui n’a pas de sens, s’il n’y a pas de consommation. »

Mais alors, quelles sont les causes de ce chômage endémique ?

Personne n’évoque de la cause réelle, primordiale de la crise que traversent nos sociétés. La cause est simple ! Elle est liée à la mauvaise répartition des richesses créées par le travail. L’argent en lui-même ne créé aucune richesse. Il faut l’intervention de l’humain, aidé de plus en plus de technique, de technologie, pour créer ce que l’on nomme : la Valeur ajoutée, c’est-à-dire des richesses en plus. Depuis plus de trente années, les grands groupes financiers se servent avec l’appui du système bancaire… Ils font comme on le dit : « la pluie et le beau temps », aidés en cela par tous les gouvernements…

Il est souvent question du Forum de Davos ? Qu’en est-il ?

Davos est une ville suisse qui réunit les dirigeants des plus grandes entreprises mondiales, les responsables politiques… L’objectif de ce forum, c’est de planifier la « gouvernance mondiale »… L’idée – en diminuant les droits de celles et ceux qui travaillent de plus en plus dur, et souvent dans des conditions de plus en plus difficiles- c’est d’engraisser encore davantage ce que l’on nomme « la bulle financière », c’est–à-dire, enrichir toujours plus, celles et ceux qui détiennent les richesses. L’ONG Oxfam a rendu public un rapport sur le dernier forum de Davos. On y apprend par exemple qu’une entreprise devait avancer 400 000 dollars pour inscrire sa participation à ce forum ! On y apprend aussi qu’en 2010, 388 personnes détenaient la moitié des richesses de la terre. Elles n’étaient plus que 62 en 2015. Leur fortune est passée de 1760 milliards de dollars en 2010 à 2302 milliards de dollars en 2015. Sur la même période, la moitié des plus pauvres de l’humanité a vu ses revenus baisser de 1000 milliards de dollars !

La France est-elle exclue de ce phénomène ?

Plus de 14% des Français vivent en-dessous du seuil de pauvreté. Entre 2009 et 2013, les ménages français ont perdu en moyenne 1500€ de pouvoir d’achat par an (60 Millions de consommateurs). En 1981, les dividendes versés aux actionnaires des plus grands groupes étaient l’équivalent en Francs de 5 milliards d’euros. En 2015, ce sont 250 milliards d’€ qui sont allés directement dans les mêmes poches ! Notre pays compte aujourd’hui 2.4 millions de milliardaires. C’est le deuxième pays après les USA. En France toujours, les 10% des ménages les plus riches détiennent 48% du patrimoine, quand 50% de ménages les moins riches n’en possèdent que 7% !

Quelles conséquences au niveau départemental ?

Sur le département : la suppression de centres médico-sociaux, ou la limitation des heures d’ouverture au public, la fermeture de 11 centres d’entretien des routes départementales… sont autant de points sensibles . A ce sujet, l’intersyndicale des agents du Département a écrit à G. Robin, maire de Saint-Jean, conseiller départemental, pour un entretien : le CERD de Saint-Jean étant concerné par cette décision. Mais à ce jour, le conseiller départemental ne nous a pas encore répondu ! Au plan intercommunalité : de plus en plus de « mutualisation des agents », afin de réaliser des économies sur le fonctionnement. Mais où vont aller travailler les jeunes ? Au niveau local : certaines communes de notre secteur multiplient les emplois aidés (contrat aidé, en toute illégalité). Les personnes sont littéralement considérées comme des mouchoirs jetables, dont on se débarrasse à souhait…

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

À La Défense… de l’emploi et de l’industrie

À La Défense… de l’emploi et de l’industrie

General Electric

La journée européenne d’action contre les licenciements et pour la mise en œuvre d’une stratégie industrielle a rassemblé plus de 2 500 manifestants sur l’esplanade de La Défense. Simultanément, grèves et débrayages ont eu lieu dans une quarantaine de sites en Europe.

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

La santé des salariés sacrifiée

La santé des salariés sacrifiée

Loi Travail

Il y a danger. Le projet de loi El Khomri supprime le suivi médical pour tous. Seuls les travailleurs les plus exposés seraient surveillés. Une grave remise en cause de la protection de la santé et de la sécurité des salariés.

Certes, personne ne nie la pénurie de médecins du travail, aujourd’hui criante. Le Gouvernement aurait pu se saisir du problème et prévoir dans la loi « Travail » des mesures pour y remédier.

Malheureusement, ce texte n’a d’autre ambition que de gérer la pénurie grâce à un objectif simple : alléger au maximum les « contraintes » des employeurs en matière de santé au travail. Dans son article 44, le projet de loi El Khomri revient sur l’obligation de faire passer une visite médicale à tout salarié nouvellement embauché (en CDI, en CDD…). De la même manière, la visite médicale biennale pour tous disparaît.

Visite « d’information et de prévention ». Aujourd’hui, une visite médicale est obligatoire pour tous les salariés, dès l’embauche, pour vérifier leur aptitude à occuper leur emploi (art. R. 4624-11 du Code du travail).

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Macron, marche arrière toute !

Macron, marche arrière toute !

Tous ensemble

Alors que la contestation sociale continue de battre le pavé et de tenir en éveil des milliers de citoyens, Emmanuel Macron a lancé En Marche, un ovni politique, « ni de gauche, ni de droite », « par le bas » et sans dessus dessous, sans doute, mais tout à sa prochaine gloire qu’il pense élyséenne. En Marche dont les initiales donnent – pur hasard – Emmanuel Macron… ou Éphémère ministre.

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Panama Papers...par Chappatte

Voir les commentaires

Valls en Algérie sans journaliste...

Valls en Algérie sans journaliste...

L'Algérie a refusé les visas aux journalistes du Monde et du Petit Journal. Le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal a estimé que Le Monde a « porté atteinte au prestige » de Bouteflika de « manière gratuite » en mettant une photo de Bouteflika en une de son journal pour illustrer le scandale des « Panama papers », avant de se raviser et de préciser que l’Algérien n’est pas impliqué.

Des journalistes français, qui ont couvert le déplacement du Premier ministre à Alger, ont lu une déclaration lors de la conférence de presse. « Nous avons fait le choix de privilégier notre mission d’informer » en venant à Alger, ont-ils avancé, mais « nous tenions à exprimer notre profond désaccord et notre émotion face à cette décision [de refus de visas], contraire à toutes les pratiques, qui vise à sanctionner ces médias ».

Manuel Valls a rencontré le président Abdelaziz Bouteflika dans sa résidence de Zéralda (côte ouest) qui lui sert de bureau depuis plus de deux ans en raison de sa maladie. Le Premier ministre a déclaré à l’issue de l’entretien qu’il était « venu porter un message du président François Hollande (…) qui dit clairement que la France tient à développer son partenariat d’exception avec l’Algérie ».

Les deux hommes auraient évoqué « la coopération des deux pays face à la menace terroriste ». « La relation franco-algérienne doit être forte pour être efficace dans la lutte contre le terrorisme, a affirmé Manuel Valls. Je me suis engagé sur le fait que [notre] concertation sur tous les grands dossiers régionaux, Libye, Mali mais aussi Sahara [occidental], doit être régulière ».

Voir les commentaires

Faurecia Bloc Avant Audincourt et Burnhaupt : une cession qui ne fait pas de bruit

Faurecia Bloc Avant Audincourt et Burnhaupt : une cession qui ne fait pas de bruit

PAS LA MOINDRE ALLUSION au projet de cession en cours à Plastic Omnium lors de la remise de médailles du travail à 50 salariés d’Audincourt et de Burnhaupt-le-Haut (Haut-Rhin) de Faurecia Bloc Avant. La cérémonie s’est déroulée hier dans les salons du musée Peugeot.

Vice-président de Faurecia Bloc (division Exteriors), Laurent de Lustrac s’en est expliqué à la suite de cette traditionnelle cérémonie annuelle, qui a permis de récompenser une cinquantaine de salariés d’Audincourt et de Burnhaupt (Haut-Rhin). « La communication à destination du personnel concernant le projet de cession annoncé le 15 décembre dernier se fait en interne », précise Laurent de Lustrac.

« Nous avons signé récemment une intention de vente avec Plastic Omnium », ajoute-t-il. « La prochaine étape sera la signature prochaine du contrat de vente. Le processus suit son cours. »

Devant un parterre de plusieurs dizaines de salariés du pays de Montbéliard et du Sud Alsace, Laurent de Lustrac passe en revue les investissements réalisés. Ils sont dans l’un et l’autre établissements conséquents. La réalisation d’une troisième usine de peinture sur le site est confirmée ainsi que le développement en cours de la fabrication du hayon complet pour certains véhicules de PSA Peugeot Citroën sur le site d’Audincourt.

« J’ai été présent à chacune des réunions du comité central pour apporter toutes les réponses aux représentants du personnel », précise le vice-président.

Christian Gaillard (CGT), secrétaire du comité d’établissement d’Audincourt, n’est pas présent à cette remise de médailles du travail. « Nous avons demandé le droit à la parole qui nous a été refusé », explique l’intéressé. « Nous avons de ce fait décidé de ne pas assister à cette cérémonie. »

Laurent de Lustrac n’est pas sans ignorer le petit incident diplomatique. Mais il demeure de marbre. « Je conçois que le projet de cession puisse susciter des interrogations, voire de l’inquiétude. Mais pour être efficace, il ne faut surtout pas se démobiliser. Je suis confiant. Je le suis d’autant plus que nous avons, tout comme Plastic Omnium, du mal à faire face à la montée en charge aussi bien au niveau de la production que de la recherche et le développement (R & D). Nous avons les uns comme les autres plutôt plus de travail que pas assez. Plastic Omnium est en pleine croissance et en manque de capacités. Je n’ai pas d’inquiétude. Nous avons intérêt à capitaliser sur nos savoir-faire. »

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Plastic Omnium : Lucie Maurel Aubert cooptée au conseil.

Plastic Omnium : Lucie Maurel Aubert cooptée au conseil.

Plastic Omnium annonce que son conseil d'administration a coopté en son sein Lucie Maurel Aubert en tant qu'administratrice indépendante. Sa nomination sera soumise à la ratification des actionnaires réunis en assemblée générale le 28 avril.

Avec cette nomination, l'instance dirigeante de l'équipementier automobile compte désormais cinq femmes parmi ses treize membres.

Après avoir été avocate d'affaires dans le cabinet cabinet Gide Loyrette Nouel jusqu'en 2005, Mme Maurel Aubert fait partie de la banque familiale Martin Maurel depuis 2002. Elle est directrice générale déléguée de la Compagnie financière Martin Maurel de
puis 2007.

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Hébergé par Overblog