Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Syndicat CGT AUTO INERGY DIVISION Groupe Plastic Omnium

Face aux juges, la stratégie antisyndicale de PSA mise à nu

Poursuivi par un responsable d’unité, pour séquestration et violences physiques, Farid Borsali, secrétaire de la CGT PSA Poissy, comparaissait devant le TGI de Versailles le 23 juin. Considérant leur collègue victime de répression syndicale, 300 salariés du groupe ont manifesté devant les portes du tribunal.

Mise à jour : ce vendredi 7 juillet, le tribunal correctionnel de Versailles a condamné Farid Borsali à 2 600 € d'amende et 6 mois de prison avec sursis.

Un comité de défense des libertés ouvrières et syndicales, constitué à PSA donnera une conférence de presse ce samedi en fin de matinée devant le siège du groupe PSA, avenue de la Grande Armée.

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Le Dessin du jour

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

France. Après les grands discours, “l’ère des restrictions”

France. Après les grands discours, “l’ère des restrictions”

Emmanuel Macron à Versailles lundi 3 juillet, Édouard Philippe à l’Assemblée nationale mardi 4 : l’exécutif français a annoncé son plan de bataille pour le quinquennat à venir. Et le verdict est sans appel, selon El Mundo : “La France entre dans une ère de restrictions.” Le journal espagnol écrit que “le Premier ministre, Édouard Philippe, pense que l’assainissement des comptes publics doit constituer l’axe principal de son action gouvernementale, mais pour le moment il préfère ne pas dire où va trancher le bistouri.”

Le chef du gouvernement a tout de même donné “quelques pistes”, admet El Mundo, comme la réduction de la masse salariale des fonctionnaires ou encore l’augmentation des prix du paquet de cigarettes à 10 euros. “L’explication du programme était à la fois prolixe et vague”, juge le quotidien madrilène, qui estime que, “même si Édouard Philippe n’a pas prononcé le mot maudit ‘austérité’, chacune de ses phrases y faisait allusion.”

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Nicolas Hulot présente son plan climat
Alors que Nicolas Hulot présente son plan climat, le Canard Enchaîné dévoile les accointances financières de la fondation de ce dernier avec de grands groupes industriels. Conflits d’intérêts en approche ?
Alors que Nicolas Hulot présente son plan climat, le Canard Enchaîné dévoile les accointances financières de la fondation de ce dernier avec de grands groupes industriels. Conflits d’intérêts en approche ?

 

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

En kiosque le 7 juillet

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Les Républicains en refondation…

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

UNIS. Journée des conseils syndicaux

UNIS. Journée des conseils syndicaux

Entre les problématiques d’aujourd’hui et de demain, les copropriétaires ont du pain sur la planche. Le rassemblement de l’UNIS était l’occasion de mettre tous les éléments sur la table.

« Quand c’est long, c’est pas forcément très bon ». C’est avec une précision chirurgicale et un temps méticuleusement compté que l’UNIS avait choisi de réunir près de 3000 copropriétaires pour aborder les questions de logistiques, les changements et les projets inhérents à ce statut. Des problématiques multiples et variées qu’ont abordé Patrick Lozano, président de l’Union des Syndicats, et les principaux concernés dans une succession de prises de paroles. Coups de gueule, coups de cœur, loi Alur… les thématiques n’ont pas manqué. Elles se sont enchainées avec un but commun : améliorer la copropriété de demain. Celle-ci passera sûrement par la transition numérique. Un sujet encore sensible. Vivement la suite.

24. Fabienne Arnaud, Sébastien Brun et Christine Richard (Plastic Omnium)

24. Fabienne Arnaud, Sébastien Brun et Christine Richard (Plastic Omnium)

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

CGT : «L'offre de reprise de SAM par Linamar est inacceptable en l'état»

Economie

Christophe Jacinto (CHSCT), Christine Cantaloube (déléguée du personnel), Ghislaine Gistau (secrétaire CGT SAM et CHSCT) , Sébastien Lallier (CE)et David Gistau (secrétaire UD CGT)/ DDM BHSP.
Christophe Jacinto (CHSCT), Christine Cantaloube (déléguée du personnel), Ghislaine Gistau (secrétaire CGT SAM et CHSCT) , Sébastien Lallier (CE)et David Gistau (secrétaire UD CGT)/ DDM BHSP.

Hier matin, les représentants du personnel de la société viviézoise SAM technologies et le syndicat CGT ont rencontré le préfet de l'Aveyron, le sous-préfet de Ville franche et le commissaire régional au redressement productif. Puis ils ont rencontré les élus des cinq communes du Bassin Decazevillois; et entendent prendre rapidement rendez-vous avec les députés Anne Blanc et Stéphane Mazars.

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Martinez (CGT) dénonce le "gel des salaires des fonctionnaires"

Martinez (CGT) dénonce le "gel des salaires des fonctionnaires"

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez a dénoncé ce mercredi sur RTL "la remise en cause des services publics et le gel des salaires des fonctionnaires". "C'est un paradoxe du Premier ministre: il félicite les fonctionnaires pour leur travail et en même temps il leur dit 'vous ne serez pas augmentés'", a-t-il déclaré sur RTL, interrogé sur ses sujets d'inquiétude.

Le gel du point d'indice des fonctionnaires a été annoncé jeudi par le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin, après un rapport alarmiste de la Cour des comptes sur la situation budgétaire de la France. Il sera mis en oeuvre en 2018.

"C'est du mépris", a estimé Philippe Martinez dans Le Parisien, alors qu'Edouard Philippe a exprimé mardi à l'égard des fonctionnaires sa "fierté de les diriger", son "respect" et sa "reconnaissance". Les salaires des fonctionnaires "ont déjà été gelés" de 2010 à 2016, a rappelé Philippe Martinez sur RTL. Le secrétaire général de la CGT a estimé également dans Le Parisien que le Premier ministre était resté "très vague et n'a donné, sciemment, aucun chiffre" concernant la suppression du nombre de postes de fonctionnaires.

C'est un programme "dans la continuité de ce qu'on connaît depuis des années", a jugé Philippe Martinez sur RTL, considérant que le gouvernement "organise un dumping social généralisé". "Quand on promet aux salariés des baisses de charges d'un côté, on leur reprend ailleurs. Au global, les promesses du gouvernement sont basées sur l'austérité, et les réformes prévues ne sont pas en faveur des retraités ou des salariés", a-t-il déploré dans Le Parisien.

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Philippe Martinez avoue qu' “A la CGT, on n’est pas bons en communication”

Suite aux rencontres entre le gouvernement et les syndicats au sujet de la loi Travail, le secrétaire général de la CGT affronte "Les Enfants de la Politique".

 

Les Enfants de la Politique
Philippe Martinez face aux Enfants de la Politique.

Aux premiers jours des rencontres entre le gouvernement et les syndicats sur le projet de loi Travail, le Secrétaire général de la centrale syndicale fait face aux "Enfants de la Politique", premier talk show politique pour et par les jeunes, avec VL (premier média jeune de France) et le HuffPost.

 

La CGT est souvent dépeinte comme une force d'opposition systématique à la moindre esquisse de proposition de réforme présentée par un gouvernement, quel qu'il soit. Sa seule arme serait le blocage et l'appel à la grève générale. Philippe Martinez s'en défend. Et selon lui, les "journalistes" contribuent très largement à faire des "cégétistes" les hérauts de la contestation. Si le Secrétaire général de la CGT considère l'équipe Macron comme un "gouvernement de communication", il reconnaît volontiers que l'organisation qu'il dirige souffre quant à elle d'une communication mal adaptée à son temps.

Philippe Martinez n'abandonne pas pour autant les travers qui nuisent à l'image de la centrale syndicale: les postures automatiques qui accompagnent le syndicat français depuis plus de 120 ans (la CGT est née la même année que le cinéma). Inlassable contempteur du patronat, la CGT voit en Emmanuel Macron un pur produit de la sphère bancaire et de l'élite du grand capital. Entre les ors élyséens et les néons de chez Tati, Philippe Martinez a fait son choix.
Contrairement à FO et la CFDT, la CGT reste très dubitative sur la nomination de Muriel Pénicaud au ministère du Travail. Celle qui a pourtant fait ses armes au cabinet de Martine Aubry dans le gouvernement Jospin est, aux yeux de la CGT, celle qui veut mettre au pas les salariés. La ministre, qui déclare que l'actuel code du travail "n'est fait que pour embêter 95% des entreprises" devra trouver d'autres arguments pour convaincre Philippe Martinez et ses troupes.

Aux yeux de Philippe Martinez, il ne faut pas sacrifier le travail sur l'autel de la précarité... autrement dit, mieux vaut pas de travail du tout qu'un travail précaire. Une stagiaire de la rédaction du HuffPost lui pose la question sur son avenir immédiat sur le marché du travail, un seul argument semble lui donner lieu de réponse: un CDI ou rien!

Si la réforme du Code du Travail n'est pas la solution pour lutter contre le chômage, quelle est-elle?

Séisme dans le paysage syndical: la CFDT est devenue la première organisation syndicale, détrônant la CGT. Le Haut conseil du dialogue social a rendu publique la mesure de la représentativité syndicale établie désormais tous les quatre ans. Le phénomène syndical se heurte en France à une contradiction: des centrales syndicales trop nombreuses et une représentativité assise sur trop peu d'adhésions. Le faible taux de syndicalisme en France pose inéluctablement la question du financement des syndicats. Une large part de financement public que beaucoup dénoncent comme une anormalité. Philippe Martinez s'explique sur cette particularité française.

Démarrer le tour de France avec l'étape de l'Alpe d'Huez... c'est un peu ce qui attend Emmanuel Macron et sa fraîche équipe avec le débat sur le projet de loi dite "Travail". Les syndicats, farouches adversaires de la loi portée par la ministre du Travail de François Hollande Myriam El Khomri l'an dernier (1), sont déterminés à s'opposer à la réforme du Code du travail par ordonnances, tel que l'a prévu le jeune président de la République. La CGT appelle d'ores et déjà à "une journée d'action et de grève dans toutes les entreprises et services" le 12 septembre prochain. Le syndicat, consulté comme les autres par l'exécutif, dénonce un "dialogue social pipé d'avance". Mais il refuse "d'entendre dire fin septembre que les ordonnances (...) auraient été co-élaborées" sous prétexte qu'une concertation a été engagée avec les partenaires sociaux par le ministère du Travail. L'extension du CDI de chantier à d'autres secteurs et "la possibilité de licencier des salariés qui refuseraient d'adapter leur contrat de travail à un accord d'entreprise, même minoritaire", font partie des dispositions auxquelles la CGT est opposée.

Compte-tenu de la majorité confortable dont dispose La République en Marche au Palais Bourbon, le gouvernement d'Edouard Philippe devrait facilement obtenir le feu vert du Parlement pour faire passer ses ordonnances. Parmi les réformes qui hérissent les syndicats: la "place centrale" dévolue aux accords d'entreprise, l'extension des "CDI de projet", la fusion des instances représentatives du personnel et la barémisation des dommages et intérêts aux prud'hommes en cas de licenciement abusif.

En parallèle, le gouvernement va poursuivre sa longue série de concertations avec les partenaires sociaux; pas moins de 48 réunions sont programmées. Pour Philippe Martinez ce projet est "pire que la précédente" loi Travail... La rentrée sociale promet d'être mouvementée.

 

(1) loi n° 2016-1088 du 8 août 2016 relative au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels.

 

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Hébergé par Overblog