Fait marquant cette année, le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), le groupe de presse The McClatchy Company et The Miami Herald ont remportéle prix du reportage explicatif pour l’enquête sur les Panama Papers. Le 3 avril 2016, l’ICIJ et un consortium de plus de 100 rédactions dans 76 pays révélaient en effet l’existence de 212 000 sociétés-écrans, immatriculées dans différents paradis fiscaux, par le cabinet d’avocats panaméen Mossack Fonseca.

“Oui, nous faisons les fiers, se réjouit dans un édito The Miami Heraldnous venons de rafler deux prix Pulitzer [l’un pour l’enquête sur les Panama Papers, l’autre pour les dessins de Jim Morin]. La 101e édition du prix le plus prestigieux – récompensant un travail de journalisme, de littérature ou de fiction – a récompensé ce lundi le travail du Miami Herald. Et c’est une double consécration.” Le titre en profite pour réaffirmer ses valeurs :

On ne fait pas dans l’intox. Notre fonds de commerce, c’est la vérité. (…) À l’heure où beaucoup – et même un président – dénigrent allègrement le travail acharné des journalistes en l’assimilant à de l’intox, il est important de reconnaître et de célébrer un journalisme d’excellence.”

Dans le cru 2017 également : les articles de David Fahrenthold, du quotidien Washington Post, et de Peggy Noonan, du Wall Street Journal. Le très convoité Pulitzer du “service public” est revenu au New York Daily News et au site d’informations ProPublica. The New York Times a reçu le prix du reportage international.