Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Syndicat CGT AUTO INERGY DIVISION Groupe Plastic Omnium

L’économystification.....

L’économystification

Il y 30 ans la grande grève des mineurs britanniques vit s’affronter la National Union of Mineworkers – l’un des plus puissants syndicats d’outre-Manche – et la première ministre Margaret Thatcher. On connaît aujourd'hui l'enjeu de ce conflit...

 

 L’objet du conflit ? La fermeture de vingt mines, réputées déficitaires, programmée par la Commission nationale du charbon en pleine période d’austérité. La grève dura de mars 1984 à mars 1985 et se solda, en dépit d’un large soutien populaire, par la défaite des mineurs qui modifia durablement le paysage social et syndical en Grande-Bretagne.

Menée au nom du redressement des comptes publics et de la lutte contre l’inflation, on sait aujourd’hui que l’offensive thatchérienne n’avait d’autre but que de briser les syndicats et de défaire le modèle social issu du plan Beveridge.

 

Alan Budd, le conseiller économique de Margaret Thatcher, l’avouera en effet sans ambages :

« La politique menée dans les années 1980 et qui consistait à endiguer l’inflation en comprimant l’économie et les dépenses publiques 

n’était qu’un prétexte pour écraser les travailleurs. »

La tentation est grande de faire un parallèle entre la situation d’hier et celle d’aujourd’hui. Les déficits ont remplacé l’inflation et c’est aujourd’hui la déflation qui menace en lieu et place de la stagflation. Mais comme il y a trente ans, le discours économique fort d’une supposée scientificité prétend qu’il n’y a aucune alternative. Et le politique, hier encore synonyme de puissance, abdique devant l’intendance.

C’est ce que Jean-Pierre Dupuy, dans un petit livre acerbe titré L’avenir de l’économie, appelle « l’économystification du politique ». Si celle-ci est indéniable, et si la « révolution conservatrice » britannique en fut en quelque sorte l’acte inaugural, il reste que les contextes, à trente ans de distance, ne sont sans doute guère comparables.

Un entretien avec le sociologue Luc Boltanski achève de nous en convaincre. S’intéressant au phénomène de « désajustement », qui commençait dans les années 1980 à casser la cohérence des classes sociales, il souligne combien les sociologues ont été peu attentifs aux modifications qui affectaient le monde social.

« Ouvrier » a été remplacé par « opérateur »… 


il y a des opérateurs et des « responsables », 

des managers, des chefs de projet

Ils restèrent ainsi aveugles à un phénomène lié à l’évolution du capitalisme mais aussi aux évolutions politiques que Boltanski appelle un « processus de démantèlement à la fois de la force critique enfermée dans la notion de classe sociale et de sa dimension institutionnelle, comme outil pour comprendre le monde politique ». Résultat, alors que dans les années 1950 il existait une frontière très nette entre, d’un côté, le mouvement ouvrier et le monde ouvrier, et, de l’autre, tout le reste, cette frontière s’est progressivement défaite dans les années 1980 avant de totalement disparaître après l’effondrement des pays socialistes et la perte de substance des partis communistes : « ouvrier » a été remplacé par « opérateur » et « maintenant, il y a des opérateurs et des “responsables”, des managers, des chefs de projet ».

Selon Boltanski, c’est à la mise en place de cette nouvelle coupure qu’on assiste aujourd’hui :

« D’un côté, les responsables et, pour dire vite, les riches, 

la partie haute de la société, et, de l’autre, tous les autres. »

Ce qui nous laisse à penser que ce n’est pas un hasard si l’affrontement se fait aujourd’hui autour du pacte dit de « responsabilité ». Lequel, au fond, n’est rien d’autre que le nom de l’économystification qui doit remettre en selle une toute petite oligarchie. Contre tous les autres…

Voir les commentaires

J'aurais préféré......SALARIÉS INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS LAVAL. ..GROUPE PLASTIC OMNIUM. ..

Les Blogs CGT Inergy (Groupe Plastic Omnium)

http://cgtinergy.over-blog.com

http://cgtinergygroupeplasticomnium.over-blog.com

J'aurais préféré......SALARIÉS INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS LAVAL. ..GROUPE PLASTIC OMNIUM. ..

Voir les commentaires

Avant de vous sous-estimer....SALARIÉS INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS LAVAL. ....GROUPE PLASTIC OMNIUM. ....

Les Blogs CGT Inergy (Groupe Plastic Omnium)

http://cgtinergy.over-blog.com

http://cgtinergygroupeplasticomnium.over-blog.com

Avenir....chez Inergy Automotive Systems LavaL....Venez nous Lire.....

L'info,c'est CGT...Agir Aussi...

S'Abonner au blog CGT INERGY LavaL

L'Info...c'est CGT...Agir Aussi...

http://cgtinergygroupeplasticomnium.over-blog.com/

La CGT INERGY (Groupe Plastic Omnium) ne peut pas rester immobile...

Nous ne pouvons pas fermer les yeux devant cette situation

Notre devoir, c'est d'agir

D'agir dans l'intérêt général, d'agir avec justice, mais d'agir»...

Nous croyons que la pire des injustices, c'est l'immobilisme

S'Abonner au blog CGT INERGY...Un Clic...

Voir les commentaires

Tous Ensemble.... Salariés Inergy LavaL....Groupe Plastic Omnium....
Tous Ensemble.... Salariés Inergy LavaL....Groupe Plastic Omnium....
Tous Ensemble.... Salariés Inergy LavaL....Groupe Plastic Omnium....

Voir les commentaires

Accroches Toi....ça glisse....
Accroches Toi....ça glisse....

Voir les commentaires

Dicton du Jour...

Voir les commentaires

Les retraités manifestent partout en France...

 

Les retraités manifestent partout en France

Ce mardi 30 septembre, ils étaient des milliers de retraités à manifester partout en France à l'appel de 7 syndicats et 2 associations pour défendre leur pouvoir d'achat et le droit à une vie digne après le travail. Rencontre avec Michèle, «jeune» manifestante de 74 ans dans le cortège parisien.

Michèle a toujours travaillé. Vendeuse en mercerie, ouvrière de production dans l'imprimerie puis employée de bureau, elle vit aujourd'hui avec 800 euros par mois. "Ma pension de retraite part toute entière dans le loyer de notre appartement parisien. Avec son petit salaire de peintre en bâtiment, mon mari aie le reste à vivre. Mais une fois qu'il sera en retraite? " Affiliée à aucun parti ni aucun syndicat, Michèle manifeste aujourd'hui pour la première fois, parce que "là, ça dépasse les bornes, il faut réagir. Il faut que tous les retraités en état de marcher se bougent."

Plusieurs mesures politiques l'ont poussée à battre le pavé avec les autres retraités: la baisse du taux du livret Ade 1,25% à 1% en août dernier et la diminution des remboursements de frais d'optique prévue en 2015.

 

Michèle pourrait aussi parler du gel des pensions de retraite jusqu'en octobre 2015 (excepté les retraités modestes touchant moins de 1200 euros qui bénéficieront d'une hausse de 0,6% soit environ 60 euros par an pour une pension de 900 euros), de la fiscalisation du bonus de 10% des pensions de parents de trois enfants, la contribution additionnelle de solidarité pour l'autonomie (CASA), de la suppression de la demi-part fiscale pour les veufs et veuves...

 

Des mesures que dénonçait déjà en juin dernier la CGT, lors de la dernière mobilisation nationale.

 

Ces réformes ne vont pas arranger la situation financière de Michèle, déjà sur le fil du rasoir. Depuis des années, elle fait des économies de bouts de chandelle pour rentrer dans ses frais."Je me prive de coiffeur et de tous ces petits riens que nous, retraités, avons envie de faire". Et puis, elle s'est mise à préparer des plats cuisinés comme le boeuf bourguignon "plus nourrisants et moins cher qu'une pièce de rosbeef à 30 euros le kilo!" Quand aux clémentines, elle n'en achète plus. Mais "je ne suis pas à plaindre" tempère-t-elle. "Mon voisin retraité du rez-de-chaussé, lui, fait les poubelles."

 

L'Union Confédérale des Retraités (UCR) s'inquiète depuis des années de la paupérisation grandissante des retraités. François Thiery-Cherrier, secrétaire général de l'UCR CGT aime à rappeller que plus d'un retraité sur 10 vit en dessous du seuil de pauvreté."La retraite, ajoute-t-il, c’est le fruit d’un travail. Pas un luxe, nous demandons au gouvernement de mettre en place des mesures qui permettent aux retraités de vivre dignement."

 

La CGT demande un rattrapage immédiat de 300 euros pour toutes les retraites, la revalorisation des pensions et des retraites indexées sur les salaires moyens, le minimum retraite égal au smic (que la CGT revendique à 1700 euros pour une carrière complète) et le rétablissement de la ½ part fiscale pour le calcul de l'impôt sur le revenu. (lire Les revendications de l'UCR CGT)

 

Parti de l'hôpital Georges Pompidou, dans le 15ème arrondissement de Paris, le cortège grisonnant s'achemine doucement vers le siège de France Télévisions. Les manifestants regrettent la présence des jeunes et des actifs, absents de la mobilisation. "Il nous faut de la voix! Nous, on peut plus crier" déplore Michèle qui conclut son baptème du feu revendicatif en disant "il est temps que François Hollande prenne sa retraite, à 800 euros, comme moi!"

 

Voir les commentaires

Poubelle et Embrayage.... Salariés Inergy Automotive Systems LAVAL...GROUPE PLASTIC OMNIUM....
Poubelle et Embrayage.... Salariés Inergy Automotive Systems LAVAL...GROUPE PLASTIC OMNIUM....

Blogs CGT Inergy LavaL

Groupe Plastic Omnium

http://cgtinergy.over-blog.com

http://cgtinergygroupeplasticomnium.over-blog.com

Voir les commentaires

Une autre Idée.... Salariés Inergy LAVAL...GROUPE PLASTIC OMNIUM....

Blogs CGT Inergy LavaL

Groupe Plastic Omnium

http://cgtinergy.over-blog.com

http://cgtinergygroupeplasticomnium.over-blog.com

Voir les commentaires

Projet de Budget....

Voir les commentaires

Hébergé par Overblog