Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Syndicat CGT AUTO INERGY DIVISION Groupe Plastic Omnium

Indicateurs de Direction : Technocentre  Renault  Guyancourt

Dans le nouvel accord d’intéressement local, la Direction a sélectionné huit indicateurs censés mesurer la performance de l’établissement.

Le montant de la prime dépendra du nombre de points obtenus pour chaque indicateur (une vraie usine à gaz) : qualité, réduction des coûts et des délais…

On trouve aussi le présentéisme (avec un engagement à 98,21% !) et le taux d’accidents de travail.

C’est la double peine : la prime baisse en cas d’arrêt maladie, d’accident de trajet ou de travail.

Une façon de faire pression pour ne pas déclarer ses arrêts ?!

Indicateurs de Direction : Technocentre  Renault  Guyancourt

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Le Dessin du jour

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Russie. Le ballet “Noureev” censuré au Bolchoï

Russie. Le ballet “Noureev” censuré au Bolchoï

 

Les chevilles d’un danseur immobilisées par des menottes. Le dessinateur russe Sergey Elkin réagit ici à l’annulation de la première représentation d’un ballet consacré à la légende de la danse Rudolf Noureev, mis en scène par Kirill Serebrennikov, qui devait avoir lieu mardi 11 juillet au théâtre Bolchoï.

La raison de l’annulation n’est pas claire, rapporte le magazine russe The New Times. Selon le directeur du théâtre Bolchoï, le ballet n’était “pas prêt” et s’est révélé “plus complexe que ce à quoi nous nous attendions”. L’agence d’information TASS a annoncé ensuite que la décision avait été prise par le ministre de la Culture Vladimir Medinski en personne, qui aurait estimé que le spectacle faisait “la propagande des relations sexuelles non traditionnelles”. Mais ce dernier s’est empressé de démentir l’information.

Le danseur Rudolf Nooureev a quitté l’Union soviétique pour l’Ouest en 1961, avant de mourir de sida en 1993, à l’âge de 54 ans.

Le magazine déplore cette censure, qui rappelle tristement l’emprise de l’État sur la culture en URSS, celle-là même qui avait poussé Noureev à s’exiler :

Cela aurait pu être un tournant de l’Histoire dans le bon sens, un rétablissement de la justice et, certainement, un triomphe de l’art, si précisément Kirill Serebrennikov racontait de la principale scène du pays – la scène historique du théâtre Bolchoï – l’histoire de Noureev. Mais cela n’a pas eu lieu.”

 

 

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

France. À Nice, un 14 juillet sous le signe du recueillement

France. À Nice, un 14 juillet sous le signe du recueillement

 

 

 

Ce 14 juillet, à Nice, rapporte La Repubblica, “il y aura aussi le président Emmanuel Macron”, qui viendra rendre hommage aux victimes de l’attentat survenu l’an dernier sur la Promenade des Anglais.

Et le soir, pour la première fois, il n’y aura aucun feu d’artifice.”

Un an plus tôt, rappelle le journal, un camion avait foncé sur la foule rassemblée à l’occasion de la fête nationale, faisant 86 morts et 450 blessés. À son bord, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, un Tunisien de 31 ans qui sera abattu par la police.

Naturellement, ajoute La Repubblica, cette année, “Nice sera blindée, avec d’importantes mesures de sécurité, à commencer par la Promenade des Anglais, qui sera complètement fermée à la circulation”.

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Communiqué commun Confédération et UD CGT Alpes-Maritimes

Communiqué commun Confédération et UD CGT Alpes-Maritimes

Un an après l’attentat du 14 juillet : à Nice comme ailleurs, sécurité et démocratie

jeudi 13 juillet 2017

Un an après le terrible attentat qui a ensanglanté la Côte d’Azur, le 14 juillet 2016, l’émotion reste vive, dans les Alpes-Maritimes et dans tout le pays. La CGT réaffirme toute sa solidarité envers les victimes, leurs familles et leurs proches.
De nombreux agents des services publics ont eu à intervenir ce soir-là et les jours suivants ; en première ligne, les policiers nationaux et municipaux, les pompiers et les personnels hospitaliers. Les agents de Nice et des autres collectivités locales, comme ceux des transports publics, sont également intervenus pour accompagner les victimes et leurs familles.
Tous nous ont donné une grande leçon sur ce qu’est le Service Public et la fierté d’être fonctionnaire, au moment où la population a le plus besoin de vous.
Dans ce contexte, il est particulièrement choquant de voir le gouvernement participer à la remise en cause du statut de la Fonction Publique, en annonçant notamment le rétablissement du jour de carence pour les fonctionnaires. En ce sombre anniversaire, c’est à la fois injuste, inefficace et indécent !
Pour une vraie politique de sécurité
Le même gouvernement a fait voter une sixième prolongation de l’état d’urgence et envisage d’en pérenniser certaines dispositions, au travers d’une loi « Antiterrorisme » cet automne.
Soyons clairs. Rien n’a démontré l’efficacité de ces mesures, en matière de lutte contre le terrorisme. L’état d’urgence ne devrait pas être une affaire de communication politique et le vrai travail, comme le renseignement, ne se mène pas au travers des médias.
Par contre, ces mesures ont largement été utilisées pour tenter de museler le combat social et on peut craindre que leur inscription dans le Droit commun n’installe durablement une situation où les militant-e-s soient l’objet d’intimidations systématiques. Cela ne servira pas la sécurité mais desservira certainement la démocratie…
La CGT l’affirmait déjà il y a un an : « La sécurité est un droit et c’est au Service Public de l’assurer. Mais encore faut-il une vraie politique de sécurité qui ne soit dictée ni par l’émotion immédiate, ni par des opportunismes politiciens. Une telle politique, pour être efficace, doit intégrer toutes les composantes du Service Public : les diverses forces de police, les travailleurs sociaux, les pompiers, les associations de prévention, etc. »
Au lieu de cela, le gouvernement et le (de nouveau) Maire de Nice s’emploient à une surenchère de mesures médiatiques comme la quasi-paralysie du centre-ville pendant plusieurs jours à l’occasion des cérémonies du 14 Juillet.
Déterminés pour le progrès social
Pour sa part, la CGT reste déterminée à combattre pour toutes les sécurités : celle des biens et des personnes, celle aussi de l’emploi et de la protection sociale, qui ne s’opposent pas et ne peuvent que s’épanouir ensemble dans un environnement démocratique.
C’est notre choix : celui de la solidarité entre les salariés et les populations – quelle que soit leur culture ou leur couleur de peau – celui du refus de la haine qui ne peut que nourrir tous les fanatismes.
C’est ce qui nous conduit à refuser le processus de régression sociale engagé par le gouvernement, en prenant rendez-vous le 12 septembre à travers tout le pays.

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

RECHERCHE ET ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR :  Un gouvernement « no futur »

RECHERCHE ET ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

Un gouvernement « no futur »

jeudi 13 juillet 2017

Lors d’une audition, mercredi 12 juillet 2017, par la Commission des finances de l’assemblée nationale, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, et Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, auraient, selon des articles de presse, annoncé une coupe claire de 331 millions d’euros dans le budget 2017 de la Recherche et de l’Enseignement supérieur. Cela en dit long sur le manque de vision de ce gouvernement.
Comment vouloir préparer l’avenir, en particulier dans un monde en transition (écologique, énergétique, numérique) et, « en même temps », ne pas donner les moyens au monde de la recherche de former, chercher, trouver, lever des verrous technologiques pour s’adapter et anticiper ce nouveau paradigme ?
Les acteurs de la Recherche sont contraints d’adapter leurs choix et l’orientation de leurs recherches aux seuls besoins du patronat et à la captation des résultats de la Recherche par des intérêts privés. La France a besoin d’une stratégie nationale de recherche qui s’appuie sur les universités et les établissements publics, avec des budgets d’État pérennes pour soutenir ses objectifs à long terme de développement et de diffusion des résultats de la recherche.
Pour exemple, il est pour le moins contradictoire de lancer des assises pour la mobilité dès l’automne et « en même temps » d’opérer la plus grosse saignée dans le programme 190 « recherche dans les domaines de l’énergie, du développement et de la mobilité durables ».
Même chose concernant les assises de l’alimentation et les annulations de crédits pour financer certaines dépenses du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation permettant d’apporter « une réponse aux problématiques sanitaires qui menacent le territoire. »
La France est en retard sur la Recherche, n’investissant que 2,24% du PIB dans ce secteur, loin derrière les 3% de l’objectif de Lisbonne. En comparaison, l’Allemagne est à 2,88%, le Japon à 3,34% et la Corée du Sud à 4,03%... La situation de la Recherche, en France, est telle que de grands noms ont poussé un cri d’alerte et ont qualifié récemment la situation de « suicide scientifique et industriel ».
Dans ce domaine comme dans d’autres, il ne peut y avoir des paroles et des actes contradictoires.

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Se faire entendre

Jeune chef opérateur du son, Pierre A. vient d'apprendre que ce métier ouvre droit au régime d'intermittent du spectacle. Une rude expérience en entreprise l'a conduit à se syndiquer « pour transmettre que nous avons des droits ».

BTS audiovisuel en poche, Pierre A. voit sa carrière professionnelle commencer sur des chapeaux de roue : il est embauché en CDI – fait rare – dès le lendemain de sa sortie de l'école. Et débute comme chef opérateur son et mixeur dans une petite société de postproduction dont il préfère taire le nom, car il la quitte au bout de cinq ans et demi, après un licenciement économique « assez rude ».

 

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Une réforme au bénéfice du patronat

Alors que le patronat refuse de mettre en œuvre la loi sur la pénibilité, le gouvernement vient de lui donner raison en indiquant ce week-end les grandes lignes de la réforme qu'il souhaite adopter. Sans concertation, il remet en cause les règles de prise en compte de la pénibilité.

C'est dans une lettre adressée aux syndicats samedi 8 juillet que le premier ministre Édouard Philippe annonce la réforme du « compte pénibilité » alors que celui-ci, créé en 2015, est à peine entré en vigueur avec 797 000 salariés déclarés en situation de pénibilité en 2016.

Des critères retoqués

Ce compte visait notamment à compenser le recul de l'âge de la retraite.

 

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Fiscalité : Philippe fait marche arrière et annonce un "souffle fiscal"...

Fiscalité : Philippe fait marche arrière et annonce un "souffle fiscal"...Edouard Philippe a été contraint de revenir, dans une interview publiée ce mercredi dans les Echos, sur une partie essentielle de son discours de politique générale. Fini le report des réformes sur l’ISF ou la taxe d’habitation, le Premier ministre annonce désormais « un souffle fiscal en faveur de l'investissement, de l'emploi et de la croissance » dès 2018. Dans les détails, l’impôt sur la fortune deviendra un « impôt sur la fortune immobilière » uniquement, coûtant ainsi 3 milliards d’euros à l’Etat.Devant l’Assemblée nationale, le chef du gouvernement avait promis cette réforme pour 2019. Changement de braquet, elle sera finalement appliquée dès l’année prochaine. De la même façon, la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages devait être mise en œuvre « d'ici la fin du quinquennat. » Là encore, Edouard Philippe annonce son enclenchement l'an prochain.A l’origine, 7 milliards d’euros de baisses d’impôts étaient prévues. Ce sera donc 11 milliards. « Dans le courant de la semaine dernière, avec le président de la République, nous avons décidé d'accélérer ce rythme, afin de maximiser les effets économiques de cette stratégie » s’est justifié le Premier ministre. Cette interview est surtout l’épilogue d’un imbroglio d’une semaine où les avancées et reculs se sont succédés.

Voir les commentaires

AULNOYE-AYMERIES : La CGT fourbit ses armes, façon commando, contre la loi Travail

Vacances studieuses pour les militants de la CGT du Nord qui ont organisé, mardi, à la maison des syndicats d’Aulnoye-Aymeries, une première journée d’été, qui sera suivie d’une seconde réunion le 22 août, à Armentières. Il n’y a pas une minute à perdre pour les syndicalistes déterminés à faire de la journée d’action du 12 septembre contre la loi Travail, le temps fort d’une rentrée sociale qui s’annonce chaude, «  le début d’un calendrier de lutte  », précise encore Jean-Paul Delescaut, secrétaire général de l’UD du Nord.

Le 12, le syndicat appelle à la grève et à la manifestation  : l’après-midi à Lille pour la mobilisation régionale, le matin, localement, dans les territoires. «  Au moins un bus par l’UL sera affrété pour aller à Lille  », souligne Michel Coupé, secrétaire général de l’UL Aulnoye. L’idée est d’établir d’entrée un rapport de force avec le gouvernement «  pour qu’il repousse son calendrier sur la loi Travail et négocie  ».

Durant ces deux mois d’été, la CGT proclame un avis de mobilisation générale. Elle veut rencontrer un maximum de salariés des secteurs privé et public, et les retraités. Façon commando, les militants vont se déployer «  dans les entreprises où il y a des syndicats  », mais aussi «  dans les zones d’activités où la CGT n’est pas organisée  ».

Au menu des devoirs de vacances des cégétistes : tractages aux sorties des usines et des entreprises, «  nous serons le 20 juillet à l’entrée du magasin Leclerc d’Aulnoye  », explications, organisations. Elle veut instaurer un débat avec les salariés autour de ses propositions tournées, dit-elle, vers «  le progrès social  » : « l’augmentation des salaires et des pensions, l’égalité hommes/femmes, la généralisation du CDI et le rétablissement des normes  ».

 

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Hébergé par Overblog