Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Syndicat CGT AUTO INERGY DIVISION Groupe Plastic Omnium

Le Dessin du jour

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

La division poids lourds de Plastic Omnium bientôt cédée à Mutares

La division poids lourds de Plastic Omnium bientôt cédée à Mutares

(Boursier.com) — Plastic Omnium a accepté l'offre de rachat de l'allemand Mutares pour sa division poids lourds. Le périmètre a dégagé en 2015 un chiffre d'affaires de 190 millions d'euros (2% des revenus consolidés). Mutares a précisé dans un communiqué diffusé ce matin que la transaction sera finalisée au second trimestre 2017. Le périmètre comprend neuf sites en France, en Allemagne, en Chine et au Mexique, qui emploient plus de 1.500 personnes. Mutares compte les intégrer avec les actifs de Mecaplast rachetés précédemment, pour créer un leader du secteur. Les modalités financières n'ont pas été communiquées.

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

8mars15h40, pour l’égalité des sexes

8mars15h40, pour l’égalité des sexes

Droits des femmes

À l’occasion de la journée internationale des femmes, ce 8 mars, un collectif rassemblant la CGT, FSU et Solidaire – du côté syndicats – et de nombreuses associations féministes et de jeunesses appelle à un débrayage dès 15 h 40.

 

 

L’heure n’est pas choisie par hasard. Avec des salaires en moyenne 26 % inférieurs à ceux de ses collègues de sexe masculin, une femme commençant sa journée de travail à 9 h 00 travaille, pour ainsi dire, gratuitement le reste de la journée.

Les causes de cet écart sont multiples. Entre les discriminations à l’embauche ou dans l’attribution de la part variable de la rémunération, les temps partiels imposés ou la dévalorisation des métiers à prédominance féminine, la facture s’accumule sur le dos des femmes. Pire, l’écart se creuse encore à l’âge de la retraite puisqu’une retraitée ne touchera en moyenne que 60 % de la pension d’un retraité.

 

Les femmes subissent également plus durement les politiques d’austérité de ces dernières années. Dans le monde, seule la moitié des femmes en âge de travailler occupent un emploi alors que ce chiffre atteint 76 % pour les hommes.

Pour lutter contre ces discriminations, l’ONU a dédié l’édition 2017 de la journée internationale des femmes à leur combat dans l’entreprise. Autour du thème « Les femmes dans un monde du travail en évolution : pour un monde 50-50 en 2030 », des manifestations sont organisées partout dans le monde pour mettre fin à ces inégalités.

 

Mais 2030 est encore loin. En France, 20 revendications ont été lancées par le collectif syndical et associatif. Parmi ces revendications figurent de nombreuses exigences autour du monde du travail : que les entreprises discriminatrices soient réellement sanctionnées – seules 0,1 % des 59 % des entreprises de plus de 50 salarié·e·s n’ont ni accord d’entreprise ni plan d’action couvrant la question de l’égalité professionnelle –, la limitation stricte du travail le soir, de nuit et le week-end – qui a doublé pour les femmes depuis les années 90 – ou encore la fin des temps partiels de moins de 24 heures par semaines et la réduction du temps de travail à 32 heures hebdomadaires.

 

Mais le combat des femmes ne se fait pas uniquement sur le front de l’égalité professionnelle. De nombreux pays ont vu, en 2016, se produire des attaques contre les droits des femmes dans la société. Entre les tentatives d’interdire l’accès à l’IVG en Pologne — pays pourtant membre de l’Union européenne —, les nombreux féminicides en Argentine, au Chili et en Uruguay, la décriminalisation partielle des violences domestiques en Russie ou encore l’accession d’un candidat ouvertement phallocrate à la Maison-Blanche, partout dans le monde, les femmes doivent également se battre contre les violences sexuelles et les atteintes au droit de disposer de leur propre corps.

En réaction à toutes ces attaques, les Américaines, rejointes par des milliers de manifestants et manifestantes à Paris, Londres et de par le monde, ont organisé la plus grande manifestation de l’histoire des États-Unis. Moins de deux mois plus tard, le 8 mars 2017 pourrait marquer une nouvelle fois les consciences avec des appels à débrayer et à manifester partout en France.

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Écrans misogynes

Écrans misogynes

Livre« Où sont les femmes ? » s’interrogeait la Société des auteurs et compositeurs dramatiques dans son bilan 2012-2017. « Pas (assez) ici » répond Brigitte Rollet dans son accablant constat : « Femmes et cinéma, sois belle et tais-toi ! » dénonçant la discrimination de genre dans le 7e art.

Racisme et sexisme seraient-ils les deux mamelles de l’industrie cinématographique hollywoodienne ? L’usine à rêves n’alimenterait-elle pas surtout des fantasmes, un appétit de pouvoir et des comptes en banque essentiellement masculins ?

 

 

Dans Femmes et cinéma, sois belle et tais-toi !, précieux petit ouvrage, Brigitte Rollet, chercheuse, enseignante à Science-Po et auteure de nombreux essais sur les femmes et le cinéma rappelle combien le 7e art est frappé d’amnésie lorsqu’il s’agit des femmes qui ont marqué son histoire.

En France, qu’il s’agisse des pionnières comme Alice Guy ou Jacqueline Audry, largement oubliées, ou de réalisatrices contemporaines, les femmes cinéastes ne parviennent pas à dépasser un seuil de 23 % de la profession et leurs rémunérations sont en moyenne inférieures de 35,8 % à celles de leurs confrères. Seuls 3 % des budgets de cinéma supérieurs à 15 millions d’euros ont été attribués à des femmes en France en 2016 et aucun de plus de 20 millions d’euros.

 

Cette situation discriminatoire se lit à tous les niveaux : 73 % des scénaristes sont des hommes, 85 % des fonds publics européens d’aide au cinéma bénéficient aux hommes qui dirigent trois quarts des entreprises de production audiovisuelle et 80 % des entreprises de production cinématographique. Entre 2005 et 2014, la sélection officielle du Festival de Cannes n’a accueilli que 6 % de femmes, pourcentage oscillant entre 15 et 17 % pour les autres sélections cannoises.

Devant la caméra, la même inégalité préside à la présence comme à « l’importance narrative » des personnages féminins (c’est-à-dire à la quantité de texte qu’elles prononcent dans un film), aux types de rôles qui leur sont attribués, souvent stéréotypés. La femme est plus souvent objet que sujet, ce qui ne laisse pas indifférent, le rôle des images dans le conditionnement des perceptions du féminin et du masculin n’étant plus à démontrer.

De même, les femmes sont écartées des écrans – et de la parole qui y est diffusée – quand elle prend de l’âge… ou revendique sa juste place : « En tant que femme, on se fait plus d’ennemis quand on a un cerveau. Des ennemis qu’on trouve surtout chez le sexe opposé » déclarait Bette Davis en 1963. En 2016, la comédienne Virginie Efira renchérissait : « Le machisme est toujours plus fort aux endroits de décision. »

Un constat qui peut s’appliquer à toute la société…

Femmes et cinéma, sois belle et tais-toi !, de Brigitte Rollet.

Éditions Belin, collection Égale à égal. 80 pages, 6,50 €.

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Interdiction des discriminations liées au sexe

Interdiction des discriminations liées au sexe

Droits des femmes

L’article L. 1132-1 du Code du travail interdit à l’employeur de refuser d’embaucher un·e candidat·e pour un motif prohibé par la loi et notamment s’il est lié au sexe ou à l’état de grossesse.

 

Les discriminations ne sont jamais pratiquées ouvertement par les recruteurs, conscients des risques qu’ils encourent ; aussi les salariées rencontrent-elles moult difficultés pour réunir des éléments laissant supposer une discrimination, un préalable indispensable à la saisine du juge.

Conséquence : la jurisprudence se fait assez rare sur les pratiques discriminatoires à l’embauche.

Plus qu’un homme, une femme est évaluée sous l’angle du risque : risque de grossesse pour les jeunes femmes n’ayant pas encore d’enfant ; risque d’absence pour celles qui ont des enfants en bas âge. Il est largement ancré dans certains esprits que, compte tenu de ses obligations familiales présentes ou à venir, une femme ne peut être impliquée dans son travail comme peut l’être un homme.

En plus de l’arsenal des textes anti-discriminations figurant dans le Code du travail et le Code pénal, des dispositions spéciales interdisent la mention du sexe ou de la situation de famille dans l’offre d’emploi (Art. L. 1142-1 du Code du travail).

Cette interdiction est toutefois écartée dans des domaines ou le sexe constitue un critère déterminant de l’embauche : pour les mannequins, modèles et acteurs (Art. R. 1142-1 du C.T.). 

Si une candidate à l’embauche est enceinte, aucune disposition légale ne l’oblige à révéler son état de grossesse lors de son recrutement. La dissimulation d’une grossesse par une candidate à l’embauche n’est ni une cause réelle et sérieuse de licenciement ni une cause de rupture anticipée d’un contrat à durée déterminée (CJUE 4 oct. 2001, aff. C-109/00).

Réciproquement, l’employeur n’a pas à faire de recherche en ce sens, et ne peut refuser d’embaucher une femme sous prétexte qu’elle est enceinte (Art. L. 1225-1 du Code du travail).

La discrimination en raison de la situation familiale diffère légèrement en ce qu’elle consiste à prendre en considération le statut marital d’un·e candidat·e (célibataire, marié, divorcé, Pacs, etc.) et/ou le nombre d’enfants à sa charge. Une pratique très courante dans les professions à forte mobilité géographique, pour lesquelles l’employeur préfère généralement recruter un·e jeune célibataire.

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Fillon n’a pas déclaré un prêt de 50 000 euros de Ladreit de Lacharrière...

Fillon n’a pas déclaré un prêt de 50 000 euros de Ladreit de Lacharrière...

Nouvelles révélations autour de François Fillon. Dans son édition datée de mercredi, Le Canard Enchaîné affirme que le candidat des Républicains a obtenu, en 2013, un prêt de 50 000 euros de la part du propriétaire de la Revue des deux mondes, l’homme d’affaires Marc Ladreit de Lacharrière.

Problème, ce prêt, non déclaré et sans intérêts, n’a également pas été inscrit sur sa déclaration de patrimoine adressée à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, alors qu’il était député, poursuit le Canard. Dans les colonnes de l’hebdomadaire, l’avocat du candidat, Me Antonin Levy, précise que le prêt a été « intégralement remboursé ».

Marc Ladreit de Lacharrière a confirmé l’existence de ce prêt.

Interrogé sur BFMTV, son avocat a expliqué qu’il s’agissait d’un oubli de François Fillon lors de sa déclaration. “C’est une information que François Fillon a déclaré spontanément aux enquêteurs”, a-t-il ajouté. Pénélope Fillon a été salariée de la Revue des deux mondes, durant 20 mois, entre mai 2012 et décembre 2013, pour 5 000 euros bruts mensuels. Durant cette période, elle n’aurait fourni que deux notes au directeur de la publication de l’époque, Michel Crépu. Ces révélations du Canard enchaîné interviennent au lendemain du vote du conseil politique des Républicains, qui a réaffirmé “à l’unanimité” sa confiance au candidat Fillon.

Voir les commentaires

États-Unis. La mise à mort de l’Obamacare par les républicains

États-Unis. La mise à mort de l’Obamacare par les républicains

 

 

Le Congrès, à majorité républicaine, a lancé lundi 6 mars la réforme du système de santé et dévoilé une proposition de loi, depuis longtemps annoncée et attendue, pour remplacer la réforme de l’assurance-maladie mise en place en 2010 et connue sous le nom Obamacare.

La nouvelle loi prévoit “le remplacement des subventions assurées au niveau fédéral par un système de crédit d’impôts individuel et des subventions pour aider chaque État à mettre en place sa propre politique de compensation”, relève The Washington Post.

L’obligation d’avoir une assurance-maladie sera supprimée. Le gouvernement s’emploiera plutôt à “encourager les Américains à maintenir leur assurance en permettant aux assureurs d’imposer un surplus de 30 % sur les cotisations des personnes qui auraient des interruptions dans leurs contrats”.

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Le Dessin du jour

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Mondialisation : Trump, un président au style viril

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Plastic Omnium : construit deux nouvelles usines aux Etats-Uni

Plastic Omnium : construit deux nouvelles usines aux Etats-Uni

(Boursier.com) — Après avoir mis en service les nouvelles usines de Chattanooga (Tennessee pour Volkswagen) et Fairfax (Kansas pour General Motors), Plastic Omnium lance la construction de deux usines supplémentaires aux Etats-Unis.

L'usine de Greer (en Caroline du Sud) en construction est destinée à livrer toutes les grandes pièces peintes de carrosserie extérieure des BMW X3, X4, X5, X6 et des futurs modèles de l'usine BMW mitoyenne de celle de Plastic Omnium ; elle fournira également Volvo en Caroline du Sud et Daimler en Alabama.

D'autre part, Plastic Omnium produira, à partir d'une nouvelle usine dans le Tennessee, des systèmes à carburant pour un constructeur japonais. Ces deux nouvelles usines de dernière technologie seront mises en service mi-2018.Ainsi, au total en 3 ans, Plastic Omnium aura investi 300 millions de dollars dans la construction de 4 nouvelles usines aux Etats-Unis qui emploieront près de 1.000 personnes.

Ces capacités de production additionnelles américaines accompagnent les gains de part de marché de Plastic Omnium aux Etats-Unis. Elles permettront de consolider la place des Etats-Unis comme premier contributeur au chiffre d'affaires du groupe, avec 1,4 milliard de dollars réalisé en 2016.

Par ailleurs, l'usine de Greer sera " 'usine 4.0" pilote de Plastic Omnium, destinée à améliorer encore les process industriels, la qualité, la robotisation, la standardisation et la compétitivité de ces nouvelles usines.

La construction de ces unités de production s'inscrit dans le programme d'investissement de 2,5 milliards d'euros annoncé par le groupe sur la période 2016-2020, pour consolider la position de numéro un mondial de ses deux activités automobiles, les équipements extérieurs (15 % de parts de marché mondial) et les systèmes à carburant (21 % de parts de marché mondial).

Voir les commentaires

Published by CGT INERGY AUTOMOTIVE SYSTEMS -

Hébergé par Overblog